Afrique: Turquie - Le volume commercial a atteint 25,3 milliards de dollars en 2020

La déclaration a été faite par le ministre turc du Commerce qui s'est félicité des progrès réalisés en matière commerciale et d'économie dans les relations entre le continent africain et la Turquie.

Le ministre turc du Commerce, Mehmet Mus, s'est exprimé lors du Forum d'affaires Turquie-Nigeria à Abuja (Nigeria). Le volume commercial entre le continent africain et la Turquie a atteint 25,3 milliards de dollars en 2020. Il s'est félicité du progrès rapide des relations économiques entre l'Afrique et son pays depuis l'adoption des « Stratégies pour le renforcement des relations commerciales et économiques entre la Turquie et les pays africains » en 2003, passées de 5,4 milliards de dollars à 25,3 milliards de dollars en 2020.

Les exportations turques vers l'Afrique ont augmenté de deux à quinze milliards de dollars, alors que les importations d'Afrique vers la Turquie sont passées de trois à dix milliards de dollars, dans la même période. « Dans l'espace de dix-huit ans, la valeur des investissements réalisés par la Turquie en Afrique a dépassé les six milliards de dollars ; la valeur cumulative des projets de construction réalisés par les constructeurs turcs en Afrique a dépassé les soixante-dix-sept milliards de dollars », a déclaré Mehmet Mus, assurant qu'Ankara souhaite développer davantage ses relations avec le continent africain sur les principes de partenariat égal et de « gagnant-gagnant ».

La Turquie, un partenaire stratégique pour les pays africains

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, était en tournée au Togo, en Angola, au Liberia, au Burkina Faso et au Nigeria. Il a qualifié les relations de son pays avec les pays africains de « stratégiques ». En tant que Premier ministre et président de la République, il a effectué trente-huit visites dans vingt-huit pays africains. Ces visites étaient liées à un rapprochement et à un élargissement à d'autres domaines. Istanbul va accueillir le sommet conjoint turco-africain les 17 et 18 décembre.

« Je suis convaincu que le rôle du continent africain sera prépondérant sur la scène internationale au XXIe siècle, nous voulons donc faire avancer nos relations sur la base du profit mutuel et du partenariat égalitaire. [... ] Nous n'adopterons jamais les anciennes politiques coloniales avec des moyens modernes, bien au contraire, nous œuvrons à réussir et à aller de pair avec nos frères africains », a déclaré Recep Tayyip Erdogan.

Le président togolais, Faure Gnassingbé, a appelé Recep Tayyip Erdogan à être le défenseur des pays africains dans le cadre du G20 pour la relance de leurs économies lourdement affectées par la pandémie de la covid-19. Outre les questions économiques, la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique ont été également au centre des échanges avec ses homologues africains, notamment le renforcement de la coopération en matière militaire entre l'Afrique et la Turquie, lors d'un mini-sommet sous-régional ouest africain et sur le Sahel. L'objectif était d'explorer ensemble de nouvelles pistes de solutions en appui aux différentes initiatives existantes.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X