Guinée: Quatre nouveaux ministres dans le gouvernement de transition

En Guinée, la junte complète la composition du gouvernement de transition. Quatre nouveaux ministres ont été annoncés lundi 25 octobre dans la soirée. Cela porte à sept le nombre de ministères pourvu au sein de l'équipe conduite par le Premier ministre Mohamed Béavogui. En Guinée, cela fait 7 semaines que les hommes du colonel Mamadi Doumbouya - désormais président de la transition pour une durée indéterminée - ont renversé Alpha Condé.

Il y a d'abord, Morissanda Kouyaté, désigné ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l'intégration africaine et des Guinéens de l'étranger. Médecin de formation, le nouveau chef de la diplomatie de la transition guinéenne s'est fait connaître pour son combat contre les mutilations génitales féminines. Il a d'ailleurs reçu en 2020 le prix Nelson Mandela de l'ONU. Et l'organisation dont il était le directeur, le comité inter-africain sur les pratiques traditionnelles a le statut d'observateur à l'Union africaine.

Quatre personnalités civiles

Mamadou Pathé Diallo a été nommé lui au poste de ministre de la Santé et de l'Hygiène publique. Il était auparavant représentant et coordinateur résident des Nations Unies en Guinée-Bissau. Julien Yombouno obtient lui le portefeuille du Travail et de la Fonction publique. Il était précédemment spécialiste éducation et chargé de la qualité pour l'Unicef. Et, enfin, Charlotte Daffé, directrice du contrôle interne chez Total Guinée est nommée ministre de la Pêche et de l'Économie maritime.

Quatre personnalités civiles donc qui viennent s'ajouter au trois premiers ministères pourvus dans cette transition guinéenne : la Défense et la Sécurité confiées à deux militaires à la retraite et l'Environnement à une civile.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X