Congo-Kinshasa: Musique - La nuit de la rumba congolaise à Paris

En prélude à l'entrée de la rumba au patrimoine culturel immatériel de l'humanité à l'Unesco, le Cabaret sauvage à Paris ouvre ses portes aux mélomanes de la musique dite urbaine en place déjà depuis les années 1950.

Cinq ans après l'admission par l'Unesco au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de la version cubaine de la rumba, Brazzaville et Kinshasa postulent à leur tour à en faire autant.

De ce fait, le 30 octobre, de 19 h à 2 h du matin, en présence des ambassadeurs des deux Congo en France, le Cabaret sauvage de Paris vivra au rythme de la musique dansante, la rumba, née autour du Pool-Malebo, la boucle du fleuve Congo qui sépare Kinshasa de Brazzaville. L'heure est à la phase de promotion et de lobbying au point de faire aboutir le dossier en fin d'année.

Autour de cette candidature, de part et d'autre des deux rives du majestueux fleuve Congo jusqu'à Paris, la mobilisation s'organise tous azimuts, dans les médias, sur les réseaux sociaux, dans les ambassades, les ministères, les universités et écoles.

L'initiative est pertinente tant la musique congolaise urbaine, dite « rumba », a marqué la seconde moitié du XXe siècle, avec son lot de nouvelles rythmiques, de styles vestimentaires / la sape, de commentaires politiques.

C'est à ce titre que la Nuit de la rumba congolaise permettra de mettre sur la scène l'implication de musiciens tels que Théo Blaise Nkounkou, Wuta Mayi, Papy Tex, Nianzi Gaulard ou Locko Massengo.

Belle coïncidence. À l'heure où les deux Congo défendent le dossier déposé l'année dernière auprès de l'Unesco, le cinéaste Alan Brain porte la rumba à l'écran avec "The Rumba Kings", film primé du "Dikalo Awards 2021" du Meilleur long métrage documentaire au 18e Festival international du film panafricain de Cannes.

Cabaret Sauvage

59 Bld Macdonald

75019 Paris

Métro : Porte de la Villette

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X