Ile Maurice: Covid-19 - Maurice un des pays avec le plus fort taux d'infection

Test PCR

Les chiffres rendent malade. Maurice figure parmi les pays qui affichent le plus fort taux de positivité par rapport aux tests PCR réalisés, selon les données de Our World in Data. Du 1er au 24 octobre, le ministère a annoncé que le pays a enregistré 1 738 cas sur 5 868 tests dans la communauté, ce qui fait un taux de 30 %. Ce taux est l'un des facteurs pris en considération pour évaluer la situation dans le pays.

De plus, il y a aussi 12 000 cas positifs détectés par les rapid antigen tests pour la même période qui, jusqu'à présent, n'ont jamais été annoncés. Depuis le 5 septembre, les tests PCR du service de santé public sont réservés uniquement aux personnes symptomatiques nécessitant une hospitalisation. Le changement de protocole a fait que les cas recensés officiellement ont drastiquement diminué.

Par exemple, alors que pour la semaine du 23 au 29 août, Maurice comptait 2 258 cas, la baisse dans le nombre de tests PCR a fait chuter ce chiffre à 579 dans la semaine du 27 septembre au 3 octobre. Pour rappel, un autre changement de protocole en août avait déjà réduit le nombre de tests réalisés dans les flu clinics. Depuis, les chiffres baissent.

Cependant, un autre problème se profile à l'horizon. Un des facteurs pris en compte pour la gestion de la pandémie par les pays est le taux de cas positifs par rapport au nombre de tests réalisés. Ce qui fait que Maurice a une moyenne de 30 % du 1er au 24 octobre, soit l'un des plus élevés au monde. Par exemple, le Botswana, qui a une population complètement vaccinée de 11,2 %, affiche un taux de positivité de 34 %, ou encore, le Malawi, avec un taux de schéma vaccinal complet de 2,8 %, a un taux de positivité de 31,9 %.

Que veut dire ce taux ? Dans l'absolu, il signifie simplement qu'il y a probablement 30 % de la population infectée. Selon une recommandation de l'OMS, la pandémie est considérée comme étant sous contrôle lorsque le taux de positivité est inférieur à 5 %. Au-delà, c'est toute la gestion qu'il faut revoir. Mais à Maurice, tout comme les chiffres annoncés, ce taux est artificiel et, de ce fait, avec les données manquantes, il est impossible d'avoir une idée concrète de la gestion.

Toujours est-il que ce taux est pris en considération par plusieurs agences et pays et avec un taux de positivité si élevé, il ne serait pas surprenant que Maurice passe sur la liste des pays à risque de plusieurs États. D'ailleurs, l'Inde a déjà franchi le pas et imposé une quarantaine obligatoire aux passagers en provenance de Maurice. D'autres pays d'Asie, à l'instar de la Thaïlande, maintiennent Maurice dans cette catégorie.

Mais hier, dans la liste des pays à risque des États-Unis, Maurice est passé de pays very high risk à high risk, soit parmi les pays qui comptent entre 100 et 500 cas sur une population de 100 000 sur 28 jours. En ce qui concerne les décès, depuis le début du mois d'octobre, le pays a enregistré 58 décès de patients positifs dont la mort a été liée au Sars-CoV-2 et 47 personnes testées positives sont mortes de comorbidités.

Sur un total de 1 738 cas officiels, cela fait un taux de 5 % de décès de patients positifs pour le mois d'octobre, alors qu'il était de moins de 3 % pour le mois de septembre. Mais encore une fois, ce chiffre est artificiel et la bonne nouvelle est que le taux est calculé selon les chiffres officiels. Si, comme tous les indicateurs le démontrent, le pays compte plus de cas qu'annoncés, le taux de décès, qui est plus difficile de sous-rapporter, est plus bas. Ces chiffres doivent être lus en gardant en tête que Maurice fait face à une vague du variant Delta.

D'ailleurs, la hausse des cas au mois d'août correspond avec l'apparition du variant Delta à Maurice. Pour rappel, les trois premiers cas dans la communauté avaient été des patients testés positifs entre le 6 et le 28 septembre. Si depuis le nombre de tests a diminué, ce variant, qui est devenu majoritaire à Maurice, fera qu'il y aura de plus en plus de cas symptomatiques, et le taux de positivité augmentera encore.

Lors de la séance parlementaire, le Dr Kailesh Jagutpal a aussi annoncé que 12 000 personnes positives ont été détectées grâce aux tests rapides réalisés dans les flu clinics pour la même période. Ce qui fait que rien que pour les 24 premiers jours du mois, le nombre de cas recensés à Maurice et recensés par le ministère s'élève à 13 738. Le ministre a toutefois précisé que la plupart des patients ayant été soumis aux tests rapides sont asymptomatiques, mais il demeure quand même que sur les 44 838 tests, 27 % sont positifs. Cependant, ce chiffre de 12 000 ne figure nulle part, même pas dans les communiqués quotidiens du ministère où, à hier, il était annoncé que 1,32 % de la population a été infectée depuis mars 2020. Le ministère a fait savoir qu'il n'y a pas d'obligation de rapporter les tests rapides.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X