Ethiopie: Le président du CICR appelle à faire preuve d'humanité face à l'intensification des combats

communiqué de presse

Addis-Abeba/Genève — Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, a appelé les parties au conflit à faire preuve d'humanité alors que les combats s'intensifient dans le nord de l'Éthiopie, venant aggraver les souffrances de populations déjà éprouvées par près d'une année de guerre.

Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, a appelé les parties au conflit à faire preuve d'humanité alors que les combats s'intensifient dans le nord de l'Éthiopie, venant aggraver les souffrances de populations déjà éprouvées par près d'une année de guerre.

« Le conflit qui frappe le Tigré et les régions voisines du nord de l'Éthiopie a perturbé l'approvisionnement en produits de première nécessité et paralysé le système de santé, privant les habitants des biens et services essentiels à leur survie », a déclaré M. Maurer à l'issue d'une visite de trois jours dans le pays. « Les familles les plus vulnérables n'ont plus de quoi se nourrir ni accès aux structures médicales. Elles ont besoin d'une assistance de toute urgence, de nombreuses vies étant en jeu. Beaucoup risquent par ailleurs de subir des effets à long terme sur leur santé. »

Des centaines de milliers de personnes déplacées par les hostilités vivent dans des conditions déplorables. Elles affluent dans les zones urbaines avec rien d'autre que les vêtements qu'elles ont sur le dos et dorment dans des abris surpeuplés, dans des écoles ou en plein air. Dans ces endroits, on manque de tout : eau, nourriture, argent, carburant et électricité.

Le CICR s'emploie à porter assistance aux civils victimes du conflit et de la violence dans tout le pays. Mais les combats, l'insécurité ainsi que les difficultés d'accès entravent fortement la fourniture de l'aide humanitaire. Dans certaines des zones les plus durement touchées par le conflit, l'acheminement des secours médicaux indispensables est impossible, ce qui met les hôpitaux et les centres de santé à très rude épreuve.

Au cours de sa visite, M. Maurer a rencontré la présidente éthiopienne, Sahle-Work Zewde, ainsi que le vice-premier ministre, Demeke Mekonnen, pour discuter de mesures pragmatiques permettant de faciliter et renforcer les activités que le CICR déploie afin de répondre aux besoins humanitaires croissants. Il s'est également entretenu avec des représentants de l'Union africaine et avec l'équipe de direction de la Croix-Rouge éthiopienne, un partenaire clé dans la fourniture de l'aide humanitaire.

« Il est vital de mener une action humanitaire neutre et indépendante, et il faut que les parties au conflit autorisent et facilitent l'acheminement des secours humanitaires, même - ou plutôt surtout - pendant les périodes de combats intenses, a déclaré M. Maurer. Toutes les parties au conflit sont tenues de veiller à ce que les civils soient épargnés et protégés, tout comme les combattants blessés ou capturés, quel que soit leur camp. »

Conjointement, le CICR et la Croix-Rouge éthiopienne ont fourni du matériel qui a permis de dispenser des soins et des services de santé à plus de 200 000 personnes cette année dans le pays. Les deux organisations ont également fourni des abris, des articles ménagers et des produits d'hygiène pour plus de 300 000 personnes et distribué plus tôt dans l'année des semences, de l'engrais et de l'eau à quelque 100 000 personnes pour les aider à subvenir par elles-mêmes à leurs besoins en nourriture. Le CICR et la Croix-Rouge éthiopienne s'efforcent par ailleurs de réunir les familles dispersées ; dans cette optique, elles ont facilité jusqu'à présent 28 000 appels téléphoniques et permis l'échange de 13 000 messages.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X