Congo-Kinshasa: Isangi - 500 hectares de champs inondés, le risque de famine pointe

3 Novembre 2021

Plus de 500 hectares de champs sont perdus à cause des inondations qui perdurent dans le territoire d'Isangi, dans la province de la Tshopo.

Selon le propriétaire d'une plantation des cacaoyers, André Kangaelako Tawiti, qui a livré mardi 2 novembre cette information à Radio Okapi, cette situation va provoquer une famine puisque toutes les cultures sont détruites par les eaux :

« Nous avons perdu plus de 500 hectares de champs, de manioc, maïs, niébé, igname, arachide... qui sont sous les eaux à la suite des pluies diluviennes et des inondations qui perdurent. Vous prenez à partir de Yelenge, vous traversez la rivière Lindi, en partance vers Isangi au centre du territoire, nous nous sommes entre Yawenda et le groupement Elongo, nous subissons déjà ce problème, sans compter ce qui se fait ailleurs... Vraiment il y a des champs qui sont sous les eaux. Nous sommes certains que les jours qui suivent, les mois suivants, nous aurons un sérieux problème des produits alimentaires, nous serons en crise d'autant plus que nos productions sont en train de se détruire sous les eaux ».

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X