Cameroun: Jean Simon Ongola Omgba, ancien député RDPC : La décision d'être candidat ou pas revient de manière discrétionnaire au président Paul Biya

3 Novembre 2021

Le soutien de la Lekié à une éventuelle candidature du potentiel candidat Paul Biya a l'élection présidentielle de 2025 sous le leadership de Monsieur Eyebe Ayissi, membre du gouvernement et par ailleurs représentant départemental permanent du RDPC dans la Lekié lors d'une cérémonie d'installation des nouveaux responsables politiques du RDPC, était une occasion idoine pour manifester la loyauté et l'attachement granitique du RDPC dans la Lekié au président de la République Paul Biya, président national du RDPC, candidat naturel de ce Parti. Les militants du RDPC, à travers leur leader récemment élu, ont la latitude et la liberté d'exprimer leur attente. Ceci d'autant plus que d'autres partis sont présents dans ce département. Il convient de rappeler aux uns et aux autres que la décision d'être candidat ou pas revient de manière discrétionnaire au président Paul Biya et lui seul.

Anne Féconde Noah, porte-parole Cabral Libii : Trop tard, ces procédés proches du sketch ne fonctionnent plus

Chers aînés de la Lekié ! J'ai vu circuler sur les réseaux sociaux cette banderole dans laquelle vous invitez le président de la République à se représenter en 2025 dans 4 ans, après plus de 60 ans de haute administration. 'ai d'abord cru à un fake, mais manifestement, cette étrange réunion, un brin risible, d'ailleurs a bien eu lieu. Je me demande si le destinataire de cet appel factice, n'en rirait pas si ce message venait à lui parvenir, tellement il sonne faux. Alors c'est qui la Lekié ? Une poignée d'amis politiques impopulaires y compris au sein de leurs propres militants ? Nous avons bien conscience que la politique du renouveau a en tout temps consisté à fabriquer des élites, afin qu'elles se chargent du développement de leurs localités respectives, et que les populations satisfaites continuent de plébisciter le PRC, président national de votre parti. C'est ce constat qui fonde la prochaine question. Sur quel prodige comptez-vous, pour convaincre les populations de la Lekié de voter pour votre candidat ? Vos états avec de services sont déplorables. Votre impopularité au sein des populations de la Lekié est établie, c'est d'ailleurs ça qui justifie les fraudes électorales successives auxquelles il a fallu avoir recours pour faire croire à votre patron que les populations sont heureuses. Lorsque vous souhaitez bénéficier de la confiance de votre patron au prochain remaniement, n'est-il pas plus simple de vous pencher sérieusement sur les problèmes des populations au lieu de d'organiser des pseudos appels à candidatures ? Les populations fatiguées de servir de bétail électoral se reconnaissent-elles en vous pour que vous parliez en leurs noms ? En quoi une rencontre entre des potes anxieux à la perspective des éventuels limogeages engagerait la Lekié ?

Denis Emilien Atangana, président du FDC : Les auteurs de cette provocation doivent s'attendre à traverser nos cadavres

Le plus grand bien qu'il me semble judicieux de dire au président Biya c'est de le conseiller de ne plus être candidat en 2025. Au regard de son âge et ses capacités physiques diminuées, le président Biya ne peut plus gouverner le Cameroun après 2025. Les partisans de la candidature du président Biya en 2025 doivent savoir que c'est une blague de mauvais goût. Les auteurs de cette provocation de trop doivent s'attendre à traverser nos cadavres avant de déposer cette candidature à Elecam. Le président Biya mérite un repos au regard de son âge, et de créer une fondation Biya Paul.

Jean Michel Nintcheu, député SDF : On est en pleine République du bêtisier

L'aplaventrisme dégoûtant de M. Eyebe Ayissi ne vise en réalité qu'à détourner l'opinion et surtout la justice sur ses frasques et casseroles répétées au ministère du cadastre, des domaines et des affaires foncières. Bien plus, c'est de la flagornerie pure et simple de la part du principal initiateur de cet appel, pour plus de visibilité sur sa personne par le prince par rapport à un éventuel remaniement ministériel. Totalement fébrile et surtout déboussolé par l'horloge biologique irréversible de son créateur qu'il croyait immortel et éternel, M. Eyebe Ayissi lui-même ne croit pas du tout à cet appel nimbé de provocation qui s'apparente également à la préparation psychologique et à la distraction du peuple par rapport à ce qui se trame dans des officines pour une mutation de pouvoir Sud-Sud-Centre dans l'ordre indiqué. Dans ce registre, M. Eyebe Ayissi, pantin manipulable à souhait à la solde de certaines officines et nébuleuses, tente désespérément de jouer à l'idiot utile de la perpétuation du règne de M. Biya par procuration ou gré à gré. Il faut avoir un esprit totalement irrationnel et sorcier pour demander à M. Biya de se présenter à la présidentielle en 2025 à 92 ans.

Le peuple camerounais n'acceptera pour rien au monde qu'il se présente en 2025. Le chaos s'installera à coup sûr sur toute l'étendue du territoire national. Quoiqu'il en soit, cette initiative puérile et pitoyable des prévaricateurs de la Lekié cache mal le chant de cygne d'un règne quarantenaire qui a plongé le Cameroun en général et le département de la Lekié en particulier dans une misère indescriptible. Il croit être en capacité de tromper une fois de plus les populations de la Lekié qu'il a toujours considérées comme du bétail électoral malgré leurs souffrances quotidiennes. Peine perdue. La Lekié - qui porte durement les stigmates de multiples frustrations du fait d'une caste d'égoïstes et d'égocentriques uniquement préoccupés par leur reproduction dynastique - ne saurait s'éterniser dans la nuit noire. Les signataires de cet appel pathétique se parlent à eux-mêmes. On ne saurait tromper tout un département tout le temps. Ce département se réveillera et se joindra au peuple du changement pour un Cameroun meilleur. Pour terminer, tout le bien que je souhaite au principal initiateur de cet appel anthropophage, est qu'il soit toujours en vie et que les populations du département de la Lekié ne déclenchent pas la chasse aux sorcières contre sa personne quand surviendra le Grand Soir. Et qu'il maintienne ses prébendes accumulées et mal acquises, même s'il n'a sans doute pas la certitude de son avenir.

Koupit Adamou, député UDC : Il s'agit là d'une provocation de trop

J'ai suivi « l'appel de la Lekié », fait sous la houlette d'un ministre originaire de ce département. Au-delà de la honte et du discrédit que cela attire sur les auteurs d'une telle bavure, je pense qu'il s'agit là d'une provocation de trop et une insulte à l'intelligence des Camerounais qui souffrent. Personne ne peut ignorer que le président Biya ne soit plus en capacité de gouverner et ne gouverne plus réellement le pays en ce moment, et cela apporte un coup sérieux au fonctionnement normal de notre pays. Si nonobstant cette dure réalité, les gens se permettent de revendiquer sa candidature pour une élection présidentielle qui, en temps normal viendrait trois ans après, et que l'usure physique du président sera devenue plus grave qu'à présent, il faut être un monstre froid pour le faire. Il y a des gens qui ont passé leur temps à user de leurs fonctions et des deniers publics et prennent le président Biya pour leur gilet pare-balles, leur protecteur éternel dont la chute permettrait qu'ils soient face à leur responsabilité et réponde de leurs actes. Aussi, pour leurs intérêts et non celui du pays, ils veulent immortaliser le président et perpétuer son pouvoir. Le peuple ne tolérera plus une telle provocation.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X