Afrique: Accident en Sierra Leone - Le président rentre précipitamment pour se rendre sur les lieux du drame

Une explosion en Afrique (Photo d'archives)

Le président sierra-léonais, Julius Maada Bio, est rentré précipitamment de Glasgow et modifié son agenda qui devait le conduire au Ghana, au sommet de la Cédéao. Dans la soirée du vendredi 5 novembre, une violente explosion d'un camion-citerne, après un accident, dans la zone industrielle, près de Freetown, a conduit à la mort d'au moins 98 personnes et d'une centaine de blessés.

Julius Maada Bio était sur les lieux de la tragédie, ce dimanche matin, et a appelé ses compatriotes à tirer les leçons de l'explosion pour que cela ne se reproduise « plus jamais » en Sierra Leone, des propos recueillis par Kadiatou Diallo, de la rédaction de RFI en fulfulde.

« Nous sommes venus ici, ce matin, pour apporter notre soutien aux victimes de ce drame, ceux qui ont perdu des parents, des biens, et pour connaître les causes de cet accident mortel. Je présente mes condoléances à tous ceux qui ont perdu les leurs, dans cet incendie. Je demande à tout le monde de respecter la loi pour éviter des problèmes. Pour le moment, il y a eu 100 morts et 100 autres personnes sont alitées dans les hôpitaux. Je remercie vraiment le personnel médical qui a fait un travail exceptionnel. Ils ont tout fait, tout le nécessaire pour sauver des vies. Le gouvernement de Sierra Leone appelle la police, les militaires et le personnel médical à prendre des dispositions à travers l'Agence nationale de gestion des catastrophes pour bien s'occuper des corps afin qu'ils soient inhumés dans les meilleures conditions. Et je demande l'appui de tout le monde pour que tout se passe bien. Je connais vos souffrances et vos peines. Nous les partageons tous ensemble. Je demande à tout le monde de se donner les mains afin que cela ne se reproduise plus dans notre pays. Plus jamais, plus jamais ça en Sierra Leone. »

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X