Congo-Kinshasa: Stéphane Kipré cité dans un contrat juteux de 125 milliards FCFA qui fait scandale

8 Novembre 2021

L'affaire fait, en ce moment, grand bruit en République démocratique du Congo. Gendre de Laurent Gbagbo- il a épousé sa fille Marie-, Stéphane Kipré est cité dans un contrat juteux de 250 millions de dollars, soit 125 milliards de FCFA, qui suscite la polémique et agite une partie de l'opinion congolaise.

Selon un journaliste d'investigation congolais, qui lève le lièvre sur le plateau d'une chaîne de télé de son pays, Stéphane Kipré a obtenu, auprès de Mme Fifi Masuka Saini, gouverneure du Lualaba, via sa société Invest Congo, un marché portant sur l'installation de 50 000 poteaux électriques dans cette province riche de la RD Congo. Mais, le hic, c'est que ces poteaux PWC (construits avec des barres de fer et du ciment), à en croire le confrère congolais, ont été factures à... 5000 dollars américains l'unité pour le produit fini.

Ce qui fait, après un petit calcul, la rondelette somme de 250 millions de dollars, soit 125 milliards de FCFA. Le journaliste congolais dénonce implicitement une surfacturation, révélant, au passage, qu'un poteau en fer, plus solide que le PWC, est commercialisé à 1300 dollars US par des entreprises locales.

Selon lui, cet argent aurait servi à financer le congrès constitutif du Parti des peuples africains (PPA)- Côte d'Ivoire, dirigé par Laurent Gbagbo « himself », tenu les 16 et 17 octobre derniers à Abidjan. A Kinshasa, la colère monte et des voix s'élèvent pour dénoncer ce contrat que d'aucuns considèrent comme une arnaque. En tout cas, c'est un scandale qui éclabousse Stéphane Kipré et, par ricochet, son beau-père Laurent Gbagbo.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X