Maroc: Discours de la Marche verte - "SM le Roi a été d'une clarté qui n'a d'égal que la marocanité foncière du Sahara" (journal congolais)

Kinshasa — Dans Son discours à l'occasion du 46ème anniversaire de la Marche Verte, "SM le Roi Mohammed VI a été d'une clarté qui n'a d'égal que la marocanité foncière du Sahara", a écrit le quotidien congolais "Forum des As".

Dans un article de son auteur José Nawej, le journal congolais indique que sur le plan politique, les élections générales de septembre dernier ont administré, une fois de plus, l'attachement des populations des Provinces du sud à la mère Patrie, notant que le taux de participation plus élevé que la moyenne nationale est "un message à très large spectre".

D'une part, poursuit-on de même source, elles montrent nettement que le Sahara est une partie intégrante du Royaume, d'autant que "cette forte participation bat en brèche la prétendue question de la représentation du peuple sahraoui. Celui-ci dispose, en effet, de représentants légitimes. Les Provinces du sud s'expriment via leurs élus. Ce, alors que les séparatistes du polisario n'engagent qu'eux-mêmes".

En outre, la portée des élections de septembre "s'avère une confirmation de la régionalisation renforcée en cours" à travers tout le Maroc sous le leadership éclairé de SM le Roi, ajoute l'auteur.

"Ainsi, le plan d'autonomie sous souveraineté marocaine ne s'en trouve que légitimé. Car, avant même l'issue du processus politique, le Sahara marocain vit au rythme d'une forte déconcentration et décentralisation. Les sahraouis gèrent au quotidien les Provinces du sud", note le média.

Au plan économique, relève le journal, "les investissements massifs en termes d'infrastructures prépositionnent le Sahara marocain à la fois comme un hub régional et un pont entre le Maroc et sa profondeur africaine. Mais aussi entre l'Afrique et l'Europe.

"Il devient donc impérieux que l'Afrique et l'Europe comprennent que la nécessaire stabilité dans le bassin méditerranéen et la région sahélo- saharienne dépend de la clarification par rapport à la marocanité du Sahara", explique l'auteur de l'article.

C'est ce que diplomatiquement les Etats-Unis d'Amérique ont compris, indique le journal, ajoutant que sous l'administration Trump, Washington a reconnu la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara et, de plus en plus de pays africains et arabes, 24 au total, se sont mis au clairs avec la réalité en ouvrant des consulats à Laâyoune et Dakhla.

Dans ce sens, la RDC, sous l'impulsion de son président Félix Antoine Tshisekedi n'a pas hésité une seconde à établir sa représentation consulaire à Dakhla, fait noter la même source.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X