Cote d'Ivoire: Sécurisation des frontières, des biens et des personnes

11 Novembre 2021

Deux aéronefs pour des missions d'intelligence annoncés

La Côte d'Ivoire poursuit le renforcement de son dispositif sécuritaire. Le pays vient d'obtenir auprès de la BIDC un prêt de 8,53 milliards pour l'acquisition de deux aéronefs destinés aux missions d'intelligence. L'information a été rendue publique par Amadou Coulibaly, ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, au cours du point qu'il a fait à la presse à la fin du conseil des ministres.

Ces deux avions, a-t-il expliqué, seront chargés d'effectuer des missions d'intelligence, de surveillance, de reconnaissance, de recherche, de sauvetage pour assurer efficacement la sécurité des Ivoiriens, des frontières terrestres, aériennes et maritimes. « Il s'agit de renforcer le dispositif sécuritaire de notre pays », a souligné le porte-parole du gouvernement.

Par ailleurs, a-t-il informé, le conseil des ministres a été l'occasion de faire le point des opérations du fonds Covid-19 à fin octobre 2021. Au total, a fait savoir Amadou Coulibaly, pour les quatre fonds, ce sont des opérations d'un montant total de 27,953 milliards de FCFA qui ont été effectués.

En ce qui concerne le Fonds de soutien aux grandes entreprises, le porteparole du gouvernement a fait savoir que 8,4 milliards de FCFA d'appui financier ont été octroyés à 39 grandes entreprises. Quant au fonds de soutien aux PME, c'est un total de 4,67 milliards de FCFA qui a accordé à 152 PME. Toujours selon le porte-parole du gouvernement, 9,659 milliards qui ont été remis à 38637 acteurs du secteur informel dans le cadre du fonds d'appui à ce secteur.

Le Fonds de solidarité et de soutien d'urgence humanitaire a permis de dégager 5,584 milliards en faveur de 68267 ménages vulnérables et des soutiens financiers à 1727 travailleurs mis au chômage technique du fait de la Covid-19.

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a annoncé que pour permettre aux différents fonds d'apporter des soutiens à un plus grand nombre de requérants, le gouvernement a apporté des changements dans les dispositifs. « Désormais pour bénéficier du fonds de soutien aux grandes entreprises et aux PME, la baisse minimale du chiffre d'affaires pour justifier l'impact de la Covid-19 passe à 10% contre 25% initial. Le montant de la subvention octroyée aux bénéficiaires du fonds d'appui au secteur informel a été uniformisé. Il a été fixé à 250000 FCFA contre des montants différents par le passé », a-t-il annoncé.

En outre, a poursuivi le ministre de la Communication, des Médias et la Francophonie, les contrôles en amont sont renforcés, particulièrement sur les fonds dédiés aux entreprises en vue de s'assurer de l'authenticité et de la conformité des documents fournis.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X