Afrique: Coopération - Deux vice-présidents régionaux de la Banque mondiale pour l'Afrique à Kinshasa

Hafez Ghanem, vice-président pour l'Afrique orientale et australe, et Sergio Pimenta, vice-président régional de la Société financière internationale (SFI) pour l'Afrique sont arrivés à Kinshasa, le 11 novembre. Cette visite de travail marque très clairement le soutien du Groupe de la Banque mondiale (BM) aux priorités stratégiques de la République démocratique du Congo (RDC).

Selon le communiqué provenant de la représentation de l'institution financière à Kinshasa, la visite de deux jours a pour principal objectif de réaffirmer le soutien du Groupe aux priorités stratégiques de la RDC, notamment en matière de développement économique et social. Durant leur séjour sur le sol congolais, le programme prévoit des échanges au plus haut niveau de l'État, avec le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi-Tshilombo, et le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde. Bien entendu, une rencontre technique est prévue avec le ministre des Finances et gouverneur-pays du Groupe de la BM, Nicolas Kazadi.

A l'ordre du jour des discussions, il y a les priorités de développement du pays dans le cadre du partenariat que la RDC entretient de longue date avec la BM, insiste le document remis à la rédaction. Par ailleurs, les deux hauts cadres de l'institution de Bretton Woods vont également participer au lancement des activités du Projet de développement multisectoriel et de résilience urbaine de Kinshasa baptisé « Kin-Elenda ».

Il faut préciser que la BM est l'un des plus importants partenaires au développement de la RDC, avec un portefeuille comprenant plus de vingt projets en cours d'exécution, dont deux régionaux, pour un total de 5,21 milliards de dollars américains.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X