Afrique: Énergies renouvelables - La RDC, «pays pilote» d'un programme de micro centrales solaires

En République démocratique du Congo, le gouvernement et la Société financière internationale ont signé un accord pour la mise en place de micro centrales solaires. La RDC a été choisie comme « pays pilote » d'un programme sur le sujet. Près de 400 millions de dollars seront débloqués par le groupe de la Banque mondiale. Les villes de Mbuji-Mayi et Kananga dans la région du Kasaï seront les premières entités bénéficiaires de l'énergie solaire photovoltaïque de ce projet dans le pays.

Les mini-réseaux portés par le secteur privé sont un moyen par lesquels le gouvernement congolais veut amener l'électricité dans les zones non desservies par la société nationale. Le projet aura l'avantage de réduire la pression des ménages sur les forêts, a expliqué le ministre des Ressources hydrauliques, Olivier Mwenze : « Il est estimé à 90% des ménages qui recourent aux bois de cuisson et il est grand temps de renverser cette tendance. Je suis convaincu par les potentiels des mini-réseaux verts pour aider à accélérer l'électrification de la République démocratique du Congo. »

La phase pilote vise 1,5 million de bénéficiaires dans les villes de Mbuji-Mayi et Kananga. Mais, par la suite, le projet est censé s'étendre dans 21 des 26 capitales provinciales, là où vit le tiers de la population congolaise n'ayant pas accès à l'électricité.

Sergio Pimenta, le vice-président régional de la société financière internationale estime que cette approche pourra essaimer dans la région : « Nous sommes convaincus que sur la base des succès que nous allons avoir ici, nous pourrons ensuite le déployer dans d'autres pays africains qui en ont également besoin. »

Les autorités espèrent atteindre un taux d'électrification de 30% du pays d'ici 2024, contre 15% actuellement. La mise en œuvre du projet pourrait intervenir dès l'an prochain, d'après le financier du projet.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X