Afrique: Coupe du monde 2022 - L'Algérie gifle Djibouti, le Burkina Faso au pied du mur

Match sans encombre pour les champions d'Afrique algériens, vendredi 12 novembre, lors de la 5e journée des éliminatoires du Mondial 2022 (2e tour). Opposés à Djibouti au Caire, les Fennecs se sont imposés facilement (4-0). Neutralisé par le Niger (1-1), le Burkina Faso devra battre l'Algérie lors de l'ultime journée pour lui souffler la qualification.

Les chiffres de l'Algérie sont impressionnants, mais les hommes de Djamel Belmadi ne sont pas encore parmi les dix qualifiés pour l'ultime tour de barrages qualificatifs pour la Coupe du monde au Qatar. Les Algériens sont plus que jamais leaders du groupe A et l'équipe la plus offensive de ces éliminatoires après leur succès vendredi à Djibouti (4-0). Mais le Burkina Faso est encore en embuscade.

Et de 39 pour Slimani

Au Caire en Egypte, dans le même stade international où ils furent sacrés champions d'Afrique en 2019, les Fennecs n'avaient pas grand chose à craindre d'une faible équipe de Djibouti. Le 2 septembre, ils avaient commencé leur campagne dans ce 2e tour en écrasant ces mêmes Djiboutiens 8-0 à Blida. Deux mois plus tard, l'addition est moins salée, mais la domination algérienne toujours évidente.

Quelques instants après avoir manqué un penalty, Youcef Belaïli s'est rattrapé en ouvrant le score, avec un enchaînement crochet-frappe puissante dans la surface (29e). C'est ensuite Saïd Benrahma qui a inscrit son premier but international en profitant d'une perte de balle de la défense (40e). Et le capitaine Sofiane Feghouli a mis les siens définitivement à l'abri avec un tir gagnant sur lequel Innocent Hankuye, le portier de Djibouti, s'est raté (42e).

En fin de match, Islam Slimani, entré en jeu à la pause, a conforté son statut de meilleur buteur de l'histoire de l'Algérie. Après une frappe de Benrahma boxée par le gardien, le Lyonnais a marqué son 39e but en sélection d'une tête lobée (87e). Avec 23 buts en cinq journées, dont 7 par le seul Slimani, l'Algérie est la meilleure attaque des éliminatoires.

Le Faso pour un exploit à Blida le 16 novembre ?

Toutefois, les Verts ont encore le souffle du Faso dans la nuque. Les Burkinabè avaient suivi le rythme des Fennecs lors des quatre premières journées : trois victoires, un nul. L'équilibre s'est malgré tout rompu vendredi, car pendant que l'Algérie marchait sur Djibouti, le Niger contrariait les plans de l'entraîneur Kamou Malo et de ses joueurs (1-1).

Cette rencontre disputée à Marakech, au Maroc, a été une histoire de penalty. Les Nigériens ont marqué le premier par Youssef Oumarou à la 34e. Les Étalons ont répondu après la pause par l'intermédiaire d'Issoufou Dayo (55e). Ce partage des points n'arrange pas le Faso, qui n'a désormais plus d'autre alternative que de gagner son sixième et ultime match.

L'Algérie est en tête du groupe A avec 13 points et n'a plus que le Burkina Faso comme concurrent dans la course à la première place, la seule qualificative pour les barrages. Les Burkinabè occupent la deuxième place avec 11 points. Le match du mardi 16 novembre, à Blida, sera une nouvelle « finale » dans ces éliminatoires. L'Algérie se qualifiera en cas de victoire ou de match nul. Le Burkina Faso ne se qualifiera qu'en battant les Fennecs.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X