Afrique de l'Ouest: 46 hauts cadres de banques dotés d'outils de Management Stratégique Bancaire

Un haut cadre de banque de la région ouest-africaine recevoir son parchemin des mains de M. Ousmane Samba Mamadou, directeur général du COFEB et Mme Armelle DUFOUR, Directeur de projets stratégiques internationaux à HEC Paris
13 Novembre 2021

Quarante-six participants administrateurs, directeurs généraux et directeurs opérationnels en exercice dans les banques et établissements financiers de la zone UEMOA ont reçu leur Certificat Executive Management Stratégique Bancaire. C’était lors d’une cérémonie tenue le jeudi 11 novembre 2021 marquant la fin de la première édition du Parcours sur le management stratégique bancaire initiée par le Centre Ouest Africain de Formation et d’Études Bancaires (Cofeb), centre de formation et de recherche de la BCEAO et HEC Paris.

La première édition du Parcours intitulé « Certificat Executive Management stratégique bancaire (Cemstrat) », initié par le Centre Ouest Africain de Formation et d’Études Bancaires (Cofeb) et HEC Paris, a connu un franc succès.

Les 46 hauts administrateurs, directeurs généraux et directeurs opérationnels en exercice dans les banques et établissements financiers de la zone UEMOA qui ont suivi la formation ont reçu leur parchemin, le jeudi 11 novembre 2021 au siège de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao). Ils ont reçu leur parchemin au terme d’un parcours riche de cinq modules dispensés en sept mois.

Mme Oulimata Diassé Ndiaye, responsables du département Conseil et Assistance aux États à l’UMOA-Titres, portant la parole des participants, cache mal le ressenti. « Nous sommes sortis enrichis et aguerris de la formation CEMSTRAT. Les enseignements reçus lors de ce parcours, nous permettront sans complexe d’apporter de la plu value à nos structures et institutions respectives ».

Même son de cloche pour le directeur général de l’Africaine de Garantie et de cautionnement. Selon M. Landry Adje, « le programme constitué de cinq problématiques d’actualité nous a permis d’acquérir de nouvelles postures managériales pour être en capacité de mobiliser et d’accompagner efficacement nos organisations à se réinventer afin d’atteindre nos ambitions et objectifs stratégiques ».

A cela, il ajoute la transformation stratégique en passant par la finance, la stratégie digitale, le leadership, le développement des ressources stratégiques…

Le directeur général du COFEB indique, pour sa part, que ce parcours traduit le souci des autorités de la Banque Centrale d’accompagner le système bancaire dans un contexte de mutation perpétuel de l’écosystème financier régional nécessitant un renforcement permanent de capacités du haut management des établissements de crédit de l’Union.

A son avis, l’ambition du COFEB et de HEC Paris est de mettre à la disposition des cadres de banques des produits de qualité et des formations adaptées à leurs besoins, dans une démarche d’ouverture, d’écoute permanente et de flexibilité constante.

A cet effet, poursuit M. Ousmane Samba Mamadou, des wébinaires sur des thématiques spécifiques sont également proposés à la carte en tenant compte de l’évolution des innovations financières et des nouvelles compétences qu’elle exige pour une meilleure prise en charge des défis des banques.

C’était une manière, pour lui de répondre à une interpellation de M. Landry Adje qui a fait part du souhait des récipiendaires de voir ce programme d’excellence se poursuivre de manière régulière tout en l’élargissant à des thématiques nouvelles et d’actualité dont l’approfondissement des connaissances sur la crypto-monnaie, le blockchain, les changements climatiques, entre autres, afin d’anticiper la relève des établissements bancaires de l’Union.

Un appel pertinent aux yeux de Mme Armelle Dufour, directeur des projets stratégiques internationaux à HEC Paris. A son avis, cette formation a permis aux participants d’apprendre à oser, à construire différemment, à intégrer la diversité et l’impact des nouvelles technologies.

TROIS QUESTIONS A…

M. Fernand Aboutou, Directeur des enseignements et des programmes de formation du COFEB à la BCEAO – « Nos programmes sont régulièrement mis à jour pour s’adapter aux évolutions du contexte »

Quel est l’objectif visé par la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) qui, à travers le COFEB, propose ce Certificat Exécutive Management Stratégique Bancaire (Cemstrat) pour la formation des dirigeants des Banques et établissements financiers?

L’élaboration du certificat CEMSTRAT s’inscrit dans la révision globale des programmes de formation suite à la réorganisation du COFEB intervenue en novembre 2019.

La vision des autorités de la Banque Centrale est de faire du Centre de formation un outil de référence internationale en matière de formation et de recherche. Un centre qui est capable d’accompagner les acteurs du secteur bancaire en Afrique dans le développement de leurs compétences.

Il s’est agi de proposer de nouvelles formations adaptées aux évolutions du contexte, aux mutations des métiers de la banque et de la finance et aux nouveaux procédés de management tenant compte de la digitalisation accrue des activités bancaires.

Dans ce contexte, il nous parait crucial d’anticiper les évolutions et de prévenir les risques qui se complexifient de jour en jour. Ainsi, nous avons jugé prioritaire de cibler les premiers dirigeants des banques et établissements financiers. C’est ainsi qu’avec HEC Paris, nous avons élaboré ce parcours que nous leur avons proposé.

C’est un parcours qui vise à leur fournir des protocoles clés en matière de coaching d’organisation en vue d’assurer un accompagnement professionnel pertinent et un pilotage efficace de la performance de leur institution en termes de stratégie sectorielle et de création de valeur.

Par ailleurs, c’est une formation de haut niveau qui tient également lieu de cadre de rencontre et d’échange entre pairs et dirigeants de banques et établissements financiers. Ceci, dans l’objectif de favoriser le dialogue et la concertation entre les acteurs majeurs de ce secteur économique clé qu’est le secteur bancaire.

Qu’est-ce qu’on peut attendre de cette initiative ?

On attend que les bénéficiaires que sont les principaux dirigeants de banque s’approprient les protocoles majeurs en matière de pilotage de la performance de leur institution.

C’est un programme qui, à un niveau stratégique, devait leur permettre d’être outillé pour faire face aux mutations actuellement en cours dans le secteur bancaire et d’être prêt à améliorer la résilience de leur banque et leur intégration dans le système financier mondiale.

Bientôt dix ans de collaboration entre COFEB et HEC Paris. Quel est le bilan qu’on peut tirer ?

Le partenariat entre HEC et COFEB était formalisé en décembre 2012 par la signature d’un protocole d’accord de coopération entre les deux institutions. Ce partenariat est une initiative du gouverneur de la BCEAO qui a voulu nouer des relations avec le centre de formation de rang international qu’est HEC Paris.

Il s’agissait de mettre à la disposition des dirigeants et cadres du secteur bancaire de notre zone des produits de formation de standard international. La pertinence et l’opportunité de ce partenariat ont été prouvées par le fort engouement des acteurs du secteur bancaire en réponse aux formations que nous leur avons offert.

Depuis, nous accueillons, au moins dans le cadre de nos parcours certifiant, trois promotions annuellement de cadres et dirigeants de banque. Les évaluations que nous réalisons à l’issue de chaque formation ainsi que les études d’impact que nous avons menées prouvent que les participants et bénéficiaires sont très satisfaits de ces formations. Ils confirment leur utilité et leur pertinence.

Les programmes sont régulièrement mis à jour pour s’adapter aux évolutions du contexte. Nous avons commencé avec des parcours certifiant : l’un en management général des activités bancaires et l’autre en management des ressources humaines.

Depuis deux ans, ce parcours a été complété par des formations en ligne ou wébinaires de courte durée sur des thématiques d’actualité économique et financière. En 2021, nous avons révisé le programme et proposé deux nouveaux parcours certifiant dont les CEMSTRAT qui seront également suivis de wébinaires de formation.

Donc, le partenariat COFEB et HEC Paris est un partenariat utile, opportun, pertinent, dynamique qu’il convient d’intensifier et de consolider pour assurer le renforcement de compétence permanent des cadres et dirigeants du secteur bancaire.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X