Congo-Kinshasa: Des milliers de manifestants dénoncent à Kinshasa la «politisation» de la Céni

Des milliers de militants de la société civile et de l'opposition ont répondu à l'appel des mouvements laïcs catholiques et protestants pour réclamer « la dépolitisation de la Commission électorale », dont le choix des membres est contesté, en particulier celui du chef de cette Céni, Denis Kadima suspecté de liens avec le président Félix Tshisekedi.

Cette manifestation est la toute première démonstration de force pacifique des forces politiques et sociales de la nation qui regroupe les camps de l'ex-président Joseph Kabila et des opposants Martin Fayulu et Adolphe Muzito. Les manifestants rencontrés dans ce défilé à Kinshasa n'ont pas hésité à tirer à boulets rouges sur la Céni.

« Nous disons consensus par rapport à la Céni. Le forcing de Kadima n'est pas acceptable. Nous ne voulons plus être roulé dans la farine. Nous voulons qu'il y ait un dialogue où nous allons nous retrouver avec des réformes consensuelles ».

« Nous devons mettre en place une Céni qui rassure toutes les parties présentes

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X