Congo-Kinshasa: Marche de l'opposition - Le bloc patriotique promet d'intensifier les actions populaires

L'ancien Premier ministre, Bruno Tshibala a estimé que la marche du samedi 13 novembre a été une preuve de la capacité de mobilisation de l'opposition.

Le « bloc patriotique » a organisé, le samedi 13 novembre, une marche pacifique à laquelle ont pris part plusieurs acteurs de la société civile et de l'opposition politique congolaise.

Au terme de l'activité, les laïcs catholiques et protestants réunis respectivement autour du Conseil de l'Apostolat des Laïcs Catholique du Congo (Calcc) et du Ministère des laïcs protestants (Milapro) ont promis d'intensifier les actions populaires dans les prochains jours en vue d'obtenir des élections libres, crédibles et transparentes en 2023 avec une Commission électorale dépolitisée.

Les deux plateformes liées aux églises ainsi que certaines forces sociales et politiques continuent à exiger un consensus autour des animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) ainsi que de la future loi électorale.

Ils ont, en outre, dénoncé la politisation de la Céni, l'insécurité dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), la problématique de l'éducation ainsi que le dossier de la taxe sur le registre des appareils mobiles (RAM).

Egalement présent à la manifestation, le Secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (Pprd), Emmanuel Ramazani Shadari

a dénoncé pour sa part, la dictature instaurée par le régime en place. « Nous marchons contre toutes les pratiques notamment le tribalisme, nous marchons contre une Céni non consensuelle. Nous marchons pour un Etat de droit, pour le peuple, pour un changement fondamental. Nous ne voulons pas que les incompétents continuent à marcher sur la population », a-t-il dit.

Pour la sénatrice Francine Muyumba, membre du Front Commun pour le Congo (FCC) a déploré le fait que les élus du peuple ne sont plus écoutés dans les institutions. Elle a, de ce fait, exhorté le pouvoir de Kinshasa à mettre la « dictature loin des institutions et à rechercher prioritairement le bien être de la population. « Nous allons poursuivre la lutte jusqu'à obtenir gain de cause », a-t-elle ajouté.

L'ancien premier ministre, Bruno Tshibala a relevé que sans consensus entre les forces politiques et sociales, il est impossible d'organiser des élections libres, transparentes, inclusives et apaisées. Il a appelé à la désignation, à la tête de la Céni d'une personnalité capable de recueillir le consensus de toutes les forces politiques et sociales du pays.

«La démocratie repose sur deux valeurs essentielles : le dialogue et le compromis. Le compromis signifie le consensus devant garantir des élections apaisées, crédibles et transparentes », a-t-il dit. Bruno Tshibala a également noté que la marche du bloc patriotique a été une preuve suffisante de la capacité de mobilisation des forces de l'opposition.

La marche du samedi 13 novembre est considérée comme le début des manifestations de grande envergure par le bloc patriotique.

Les initiateurs de cette action exigent, entre autre, la dépolitisation de la Céni, le retrait de la taxe RAM, la fin de l'insécurité dans l'Est de la RDC.

Ayant comme point de chute le stade Tata Raphael, cette marche a eu trois points de départs, à savoir le marché de Selembao, dans la commune éponyme, place Sakombi, dans la commune de Ngaliema et Lemba Terminus dans la commune de Lemba.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X