Cote d'Ivoire: Coopération Bilatérale - L'Allemagne appuie la Côte d'Ivoire à hauteur de 95 milliards de FCFA

15 Novembre 2021

De nouveaux engagements pour renforcer sa coopération en Côte d'Ivoire. La République Fédérale d'Allemande a décidé d'accorder à la Côte d'Ivoire une enveloppe globale de 146 millions d'euros, soit plus de 95 milliards de FCFA, dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux pays.

C'est le directeur Afrique de l'Ouest du ministère fédéral de la coopération économique et du développement (BMZ), Lars Wilke, qui l'a annoncé, hier vendredi 12 novembre, à l'issue d'une rencontre avec le ministre de l'Economie et des Finances, Adama Coulibaly.

Selon le chef de la délégation allemande, il s'agit pour son pays de renforcer sa coopération en contribuant au programme « Côte d'Ivoire Solidaire » et au Plan national de Développement (PND 2021-2025), dans le cadre du « Partenariat pour encourager les réformes » de l'Initiative du G20 « Compact with Africa. » « Nous avons parlé de notre partenariat de réforme que nous avons commencé en 2017. C'est un partenariat pour encourager les réformes, soutenir les investissements, soutenir les actes publics et la formation professionnelle. C'est un partenariat important. Nous avons, également, discuté des réformes pour le secteur privé et dans le domaine de la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et aussi comment on peut soutenir les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique dans ce pays », a indiqué Lars Wilke, tout en saluant les progrès réalisés dans le cadre de ce partenariat.

Aussi, il a souligné que ces fonds seront affectés, cette année 2021, à plusieurs projets dans les domaines évoqués. Il s'agit entre autres, de « Développement du marché et promotion de l'emploi dans le domaine des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique » ; « Dynamisation du secteur privé pour l'amélioration des services sanitaires de base - planning familial » ; « Fonds d'études et d'expertise en Côte d'Ivoire ; « Promotion de la bonne gouvernance pour l'investissement et l'emploi en Côte d'Ivoire ». « Tout ceci montre que la Côte d'Ivoire est un partenaire clé pour la coopération, c'est un pays privilégié car il y a seulement 7 pays en Afrique qui bénéficient de ce statut de partenaire de réforme, et nous sommes très heureux que la Côte d'Ivoire face partie de cette réforme », a souligné Lars Wilke.

Pour sa part, l'ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne en Côte d'Ivoire, Ingo Herbert, a noté que ces engagements correspondent aux priorités du gouvernement ivoirien dans les domaines du renforcement du secteur privé, la création d'emploi, la lutte contre la corruption, etc. « Je crois que cela va continuer et constituer une bonne base pour encore renforcer des investissements », a-t-il déclaré.

En sa qualité de ministre de l'Economie et des Finances, Adama Coulibaly s'est dit, totalement, satisfait des échanges sur ces sujets prioritaires pour le gouvernement. « Les questions d'énergies renouvelables ont été mises sur la table, il y a également, la formation professionnelle, qui est un chantier important parce qu'il s'agit de former des jeunes à des emplois qui sont utiles au développement du secteur privé. Et il y a également, la problématique de la lutte contre la corruption. Comme vous le savez, c'est un chantier extrêmement important pour nous.

Les signaux sont donnés avec tout ce qui se passe dans l'actualité. C'est dire que le gouvernement est résolument engagé dans la lutte contre la corruption », at-il souligné. Par ailleurs, le ministre Adama Coulibaly s'est félicité de ce que l'appui de l'Allemagne permette d'augmenter le fonds de soutien au PME. « Je voudrais dire toute mon appréciation à la délégation allemande qui nous confirme que le fonds de soutien au PME qui a été mis en place dans le cadre de la lutte contre la Covid va bénéficier très prochainement de 30 millions d'euros, qui sera utile pour nous », a-t-il salué.

Pour rappel, la délégation allemande a séjourné en Côte d'Ivoire du 7 au 12 novembre et a pris part au Comité de dialogue politique du « Partenariat pour encourager les réformes », qui a eu lieu le jeudi 11 novembre au ministère d'Etat, ministère des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et de la Diaspora.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X