Congo-Kinshasa: La Nouvelle société civile lance une pétition pour la restitution du diamant géant

La Nouvelle société civile du Congo a mis une pétition en circulation pour exiger de l'ancien président Joseph Kabila la restitution du diamant qui appartient, selon cette ONG, à Théodore Ngoyi Kalala.

C'est une affaire qui date de 2005 et pour laquelle les deux parties avaient déjà convenu d'un règlement que le sénateur à vie Joseph Kabila n'a pas encore honoré. La pierre appartiendrait à l'homme d'affaires Théodore Mbiya Kalala et aurait initialement été volée par deux négociants, qui l'ont ensuite expédiée à Anvers, en Belgique, assure la Nouvelle société civile du Congo (NSCC). Elle aurait ensuite été interceptée par Joseph Kabila lors d'un passage à la Banque centrale.

Ce lundi, c'est avec une pétition que la NSCC réclame le diamant géant de 822 carats, valant 1 milliard de dollars. « Nous réclamons le diamant que le sénateur Joseph Kabila nous a confisqué. Ce diamant, c'est notre droit. Le diamant profite à toute la province et ce n'est pas pour un individu seul, Monsieur Théodore Mbiye, mais plutôt c'est pour la population du Kasaï », explique Rachel Kapinga Ciamala, la coordonnatrice provinciale de NSCC pour le Kasaï Oriental.

Appel à Félix Tshisekedi

Cette pétition sera déposée devant les différentes institutions, assure la NSCC, « pour réclamer la restitution ou le paiement de la contre-valeur de ce diamant. Monsieur Joseph Kabila avait déjà négocié le prix de ce diamant avec son propriétaire à 600 millions de dollars américains ».

La structure sollicite également l'implication de l'actuel président de la République. « Nous demandons l'implication de son excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo d'appeler son prédécesseur afin qu'il nous rétablisse dans nos droits, qui sont totalement violés par l'ex-président Joseph Kabila Kabangue », assure Rachel Kapinga Ciamala.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X