Gambie: Mr Essa Faal divulgue son programme d'action

15 Novembre 2021

Au fur et à mesure que l'élection présidentielle du 4 Décembre approche à grands pas, Mr Essa Mbaye Faal, candidat indépendant, s'est longuement exprimé sur son ambitieux programme de développement qu'il prévoit pour le pays « s'il est élu lors de la prochaine élection présidentielle du 4 Décembre ».

Mr Faal a réitéré qu'il est candidat à la course présidentielle pour notre « Gambie bien-aimée » car le pays est à la croisée des chemins et sur une pente descendante tandis que les populations continuent de souffrir des conséquences de la pauvreté.

S'adressant aux journalistes ce Mercredi lors de la publication de son ambitieux programme de développement, Mr Faal, l'unique candidat indépendant à l'élection présidentielle 2021, a mis en exergue les secteurs prioritaires indispensables au développement socio-économique du pays.

« Pour une transformation positive de notre pays, nous avons besoin de cadres compétents, d'une main d'œuvre qualifiée, des outils nécessaires et d'une affluence de Gambiens ambitieux qui seront soutenus par une administration débordante d'idées pour redresser le pays et ramener la prospérité à tous les citoyens. Cette approche méthodique permettra non seulement une mise en œuvre adaptée et harmonisée des meilleures pratiques éprouvées et testées, mais elle permettra également la mise en œuvre de nouvelles pratiques innovantes. »

La Gambie, a-t-il ajouté, n'a nullement besoin d'un nouveau schéma de développement long, compliqué et laborieux. « Nous en avons déjà plusieurs » a-t-il précisé.

« Notre pays a besoin d'un Plan d'Intervention, d'un programme de développement. L'équipe de Mr Essa Faal offre à la Gambie un véritable Plan d'Intervention pour un Développement National. Un Plan d'Intervention simple, honnête et ambitieux offrant l'opportunité à chaque Gambien de jouer un rôle stratégique dans le Développement National tout en établissant un environnement qui permettra aux citoyens de demander des comptes au gouvernement de Mr Essa Faal. »

Selon lui, le pays sera témoin de son immense ambition et de sa grande détermination à embarquer le pays dans une nouvelle ère de développement durable, inclusif et responsable lors de ses 100 premiers jours à la tête du gouvernement.

Les 100 premiers jours à la tête du gouvernement seront une indication du ton, du rythme et de la philosophie de travail qui caractériseront ma présidence. Nous consulterons tous les partis politiques, acteurs et partenaires au développement sur certains programmes, projets et activités spécifiques. Mais « nous entamerons notre programme de développement par la mise en œuvre d'un calendrier de travail visant à jeter les bases d'une Transformation Economique et Sociale profonde. »

La Lutte contre la Corruption Endémique

Concernant la corruption, Mr Faal a exprimé sa détermination à combattre la corruption endémique car, a-t-il déclaré, elle constitue une menace touchant de manière disproportionnée les sections les plus pauvres et vulnérables de la société, et ce, en entrainant une augmentation du cout de la vie et en limitant l'accès aux services de base tels que la santé, l'éducation et la justice.

« Nous mettrons un terme à la dilapidation des fonds publics et veillerons à ce que la Gambie soit libérée du joug de la corruption et des pots-de-vin - Un objectif de long terme de notre peuple. »

L'Economie

Mr Faal a déclaré que son gouvernement procèderait à la création d'une économie forte, inclusive et efficace basée sur une croissance durable et une stabilité macro-économique tout en mettant un terme à la dilapidation des ressources publiques et en réduisant les dépenses publiques. Le gouvernement procèdera également à la privatisation des sociétés et entreprises d'état, à la stimulation des échanges commerciaux internationaux à travers l'élimination des barrières commerciales et à la libéralisation des taux d'échange et d'intérêts.

La Réhabilitation du Système Educatif

Il a précisé qu'il fera tout son possible en vue du rehaussement de la qualité et de l'importance du système éducatif de la Gambie, et ce, en renforçant les capacités et compétences nationales pour la résolution des difficultés touchant le secteur de l'éducation, notamment les difficultés touchant les enseignants et professeurs.

« Le gouvernement œuvrera surtout à favoriser l'accès à l'éducation primaire aux enfants pauvres et démunis en vue de réduire les inégalités et disproportions scolaires et veillera à ce que les élèves commencent leur cursus scolaire sur des bases saines et solides. »

La transformation des infrastructures

Selon lui, une récente étude de la Banque Mondiale a conclu que la mauvaise qualité des infrastructures dans plusieurs pays Africains engendre non seulement une réduction de la croissance économique de 2% chaque année, mais également un déclin des activités économiques de 40%. Cette situation fait de l'Afrique, malgré ses énormes richesses naturelles et minières, la région la moins profitable du monde. « Je ferai tout mon possible pour la construction d'infrastructures en vue de permettre à la Gambie d'entrer de plein pieds dans le 21 ème siècle et de stimuler la croissance économique nationale. »

Les Programmes d'Aide à la Jeunesse

Mr Faal s'est longuement exprimé sur les plans qu'il a mis en place pour l'émancipation de la jeunesse. Selon lui, les jeunes représentent 37 % de la population Gambienne et détiennent donc la clé du développement politique, économique et sociale si nous ambitionnons de devenir un pays à revenu intermédiaire. « Notre objectif est la transformation de nos jeunes en citoyens entreprenants, productifs et aguerris. »

Mr Faal a également conçu des programmes ambitieux pour d'autres secteurs de l'économie nationale. Ces programmes concernent la promotion du secteur agricole, la réhabilitation du secteur de la santé, l'émancipation des femmes et le développement des Technologies de la Communication et de l'Information, le secteur de la sécurité, les Reformes de la Fonction Publique, l'Inclusion de la Diaspora et la Protection Environnementale.

Le Président Barrow démarre sa campagne présidentielle, exhorte les medias à publier des informations justes

six partis politiques ont convenu d'assurer la sécurité des agents électoraux contre toute forme de menaces, d'abus et de violence pour coopérer avec la CEI

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X