Gambie: Six partis politiques ont convenu d'assurer la sécurité des agents électoraux contre toute forme de menaces, d'abus et de violence pour coopérer avec la CEI

Panneau "Bienvenue en Gambie" à Banjul.
15 Novembre 2021

A 22 jours de l'importante élection présidentielle du 4 Décembre, les six prétendants dont les candidatures ont été approuvées par la Commission Electorale Indépendante ont signé aujourd'hui un code de conduite en prévision de l'élection présidentielle de Décembre. L'élection de cette année sera la première organisée en Gambie depuis la défaite de l'ancien Président Yahya Jammeh à l'élection présidentielle de 2016 par le candidat indépendant, Mr Adama Barrow.

« De par cet accord, les six partis politiques ont consenti à veiller à la sécurité des agents électoraux contre toutes formes de menaces, abus et actes de violence, de coopérer avec la Commission Electorale Indépendante et les agences de maintien de l'ordre public, de mener des enquêtes indépendantes et exhaustives sur les disputes électorales dans les bureaux de vote ou dans les communautés locales. Les partis politiques signataires ont également décidé de reconnaitre le résultat final de l'élection tel qu'annoncé par la Commission Electorale Indépendante et de ne pas inciter leurs partisans à commettre des actes de violence après l'élection. Les partis politiques ont finalement consenti à avoir recours à la justice en vue de la résolution de toute dispute émanant du processus électoral. »

Le leader du Parti Démocratique Uni (UDP), Mr Ousainou Darboe, le candidat indépendant, Mr Essa Mbaye Faal et Mr Abdoulie Jammeh du Parti de l'Unité Nationale ont signé le Code de Conduite au nom de leurs partis respectifs tandis que le Ministre du Commerce, de l'Intégration Régionale et de l'Emploi, Mr Seedy Keita, a signé le code de conduite au nom du Parti Populaire National (NPP) du Président Adama Barrow. Mr Amadou Kah a signé le code de conduite au nom du Congres Démocratique Gambien (GDC). Mr Halifa Sallah, qui n'était pas présent à la cérémonie de signature, avait également signé l'accord Jeudi, le jour précédent.

La cérémonie de signature, tenue au Centre de Conférence Internationale Sir Dawda Kairaba Jawara, a vu la présence de Son Excellence, Dr Mohamed Ibn Chambas, du Président de la Commission Electorale Indépendante, des membres du corps diplomatique et des leaders religieux parmi une foule d'autres partenaires importants.

L'ancienne Présidente de l'Assemblée Nationale, l'Honorable Elisabeth Renner, qui a lu le code de conduite, a déclaré: « Le code de conduite n'est pas un document provenant de l'étranger. C'est un document qui appartient à tous les Gambiens. J'ai la ferme conviction par conséquent que chaque Gambien est le dépositaire de cette charte de conduite bien que les candidats soient les signataires de ce document. C'est le devoir et la responsabilité de chaque Gambien d'œuvrer pour la paix et la sécurité dans le pays » a-t-elle déclaré avant d'ajouter: « Une élection paisible et tranquille garantira un résultat crédible et accepté de tous. Une élection paisible peut sauvegarder la paix dans le pays et nous permettra de nous consacrer pleinement au développement socio-économique du pays. »

Lors de la lecture du préambule de l'accord, elle a proclamé: « Les prétendants à l'élection présidentielle du 4 Décembre 2021 dont les candidatures ont été approuvées par la Commission Electorale Indépendante pour contester l'élection se sont rendus au Centre de Conférence International Dawda Kairaba Jawara en ce jour du 11 Novembre 2021, et ce, à la demande du peuple Gambien, en vue de garantir une élection paisible et la résolution par voie judiciaire de toute dispute électorale résultant du déroulement du scrutin présidentiel.

Les candidats ont exprimé leur reconnaissance à la CEDEAO, à l'Union Africaine, à l'Organisation des Nations Unies, au Royaume-Uni, à l'Union Européenne et aux autres partenaires internationaux pour leur soutien au processus électoral. Ils ont également réaffirmé leur attachement aux prescriptions de la Constitution de la Gambie, de la Loi Electorale, du Protocole d'Accord et de Coopération Inter-Parti, de la Charte de Conduite ainsi que leur détermination à prendre toutes les mesures nécessaires non seulement pour la consolidation de notre démocratie, mais également pour la préservation de la réputation de la Gambie, un havre de paix, de stabilité et de constitutionnalisme dans le continent Africain.

Les candidats ont renouvelé leur profond attachement à un processus électoral apaisé avant, pendant et après l'élection. Les candidats ont par conséquent promis: « de condamner publiquement tout acte de violence ou d'intimidation durant la période électorale, d'éviter et de condamner tout discours politique à caractère tribal, ethnique, culturel et religieux. »

Selon la Présidente de l'Assemblée Nationale, les partis politiques ont promis d'éviter de prononcer des discours qui pourraient être source de tensions ethniques, tribales et religieuses lors de la période électorale. Les partis politiques signataires de l'accord ont également pris l'engagement de condamner tout acte de violence politique commise par leurs partisans ou adversaires, de coopérer pleinement avec la Commission Electorale Indépendante et les autres partis politiques pour une bonne harmonisation de leurs campagnes politiques afin d'éviter des affrontements lors des meetings ou autres évènements politiques qui auront lieu dans les villes et villages.

Son Excellence Mr Mohamed Ibn Chambas a affirmé: « La signature du code de conduite par les candidats est un acte historique. C'est une première dans l'histoire du pays. L'élection de cette année est un évènement unique dans la mesure où elle aura lieu dans un contexte démocratique. »

Divulgue son programme d'action

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X