Afrique: La IIe édition de la Foire commerciale intra-africaine s'ouvre aujourd'hui à Durban

Durban, Afrique du Sud

Luanda — La deuxième édition de la Foire commerciale intra-africaine (IATF 2021), qui réunira des institutions et/ou des entreprises de 54 pays, dont l'Angola, débute aujourd'hui, à 11h00, dans la ville de Durban, en Afrique du Sud, sous le thème « Transformer l'Afrique ».

L'événement se déroulera jusqu'au 21 de ce mois de novembre, ayant, entre autres objectifs, de réunir des agents continentaux et mondiaux pour exposer leurs biens et services, explorer les opportunités d'affaires et d'investissement en Afrique.

Le salon réunira acheteurs et vendeurs de biens et services, et offre une plateforme d'échanges commerciaux entre entreprises, au format « B2B » (Business to Government).

Il devrait également partager des informations sur le commerce et les investissements de diverses parties prenantes, y compris les investisseurs, les PME et le secteur informel, ainsi qu'identifier des solutions pour relever les défis qui affectent le commerce intra-africain.

Pour l'organisateur Afreximbank, en collaboration avec la Commission de l'Union africaine, ainsi que d'autres institutions financières, l'événement leur permettra de partager des informations sur leurs finances commerciales et de dynamiser le commerce intra-africain.

Concrètement, la 2ème édition de la Foire Commerciale Intra-Africaine sera la plateforme d'entrée dans un marché unique de plus d'un milliard de personnes unies par la Zone de Libre-échange continentale africaine.

Participation angolaise

La délégation de l'Angola comprend une centaine d'Angolais, dont des entités gouvernementales, des hommes d'affaires, des agents culturels et des journalistes, soit un total de 30 exposants/entreprises nationales, qui sont à Durban, en Afrique du Sud, depuis samedi.

Dans ce forum d'affaires, organisé par Afreximbank en collaboration avec le Secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine et l'Union africaine (UA), l'Angola est représenté par des sociétés exposantes et une délégation d'assistants de l'exécutif angolais.

Il s'agit de sociétés telles que la compagnie pétrolière nationale Sonangol, l'Opaia, CEEIA - Communauté des entreprises exportatrices et internationalisées d'Angola, Catoca, Food Care, Steel Door, Refriango, Kubinga et des institutions financières.

Le ministère de l'Industrie et du Commerce (MINDCOM) est le point focal de la République d'Angola, en plus de la participation d'autres institutions telles que le ministère des Transports, l'Agence des investissements privés et de promotion des exportations (AIPEX) et la Zone économique spéciale (ZEE) Luanda - Bengo.

Les investisseurs nationaux apportent la marque "Made in Angola" à ce forum, en mettant l'accent sur l'établissement de nouveaux partenariats pour augmenter les exportations de produits nationaux, en plus d'augmenter la production.

La première édition s'est déroulée au Caire, en Égypte, en 2018.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X