Afrique: Après le match Algérie # Burkina - Elimination oui, mais prestation satisfaisante

Les Etalons du Burkina sont certes tombés lors des éliminatoires de la coupe du monde 2022, mais le mardi 16 novembre 2021 en Algérie, face aux Fennecs, ils ont rendu une copie conforme à leur talent.

Ce qui s'annonçait comme l'enfer de Blida a été bien géré par les poulains de Kamou Malo qui ont tenu la dragée haute à leurs adversaires. 2 à 2, il fallait un meilleur score, mais le rendu de l'équipe est jugé globalement satisfaisant.

Kamou Malo (Sélectionneur des Etalons)

Je suis partagé entre la satisfaction du contenu du jeu produit et la non-atteinte de nos objectifs, car on était venu chercher une qualification, et je pense qu'il y avait de la place pour ça. Mais c'est le football. Ce qu'il faut surtout retenir de ce qu'on a vu dans le contenu, pour une équipe en construction, c'est la naissance d'une équipe. On a besoin de temps pour grandir et on peut déjà être satisfait.

J'avais dit que les matchs de la coupe du monde allaient nous servir à mieux préparer la CAN 2022. Nous allons donc nous appuyer sur ce que nous avons déjà produit pour préparer le tournoi de Yaoundé.

Ce qui nous a manqué, c'est un peu l'expérience. Vous avez vu que toute la ligne d'attaque est constituée de jeunes garçons. A un moment donné, on aurait pu, assurer certaines opportunités que nous nous sommes créées. Qu'à cela ne tienne, dans l'ensemble, de la construction jusqu'à la finition, il y a eu du contenu.

Si on veut faire un bilan de cette campagne des éliminatoires, sur 6 matches, c'est vrai que nous ne sommes pas qualifiés, mais nous ne perdons pas. Nous avons fait 3 victoires et 3 nuls. Il y a des leçons à en tirer. Il y a eu de bonnes périodes, il y a eu de moins bonnes périodes. Ce qu'il faut faire, c'est un bilan sans complaisance de ce que nous avons été et c'est ce qui va nous valoir de grandir d'ici la CAN.

Issoufou Dayo (capitaine des Etalons)

Nous tenons à dire merci au peuple burkinabè pour tout le soutien. Nous avons une pensée pour tous les soldats qui sont tombés au front. On voulait honorer leur mémoire avec la qualification ce soir. Malheureusement, nous n'avons pas pu le faire. Ça reste un match de football dans lequel nous avons tout donné. Il y a la CAN qui arrive et on va essayer de mieux se préparer avec beaucoup de concentration et surtout pour ne pas avoir des regrets à la fin comme ce que nous venons de vivre ce soir à Blida.

Je dis bravo à mes coéquipiers ; que ce soit ceux qui étaient sur la pelouse ou ceux qui étaient sur le terrain, c'était la même ambition, c'est-à-dire regarder dans la même direction pour arracher la qualification. Toute l'équipe était concentrée. Arriver à faire 2 à 2 en Algérie face à son public n'était pas donné à l'avance. Si on avait notre stade aussi plein à craquer, aujourd'hui ce serait le Burkina qui se qualifierait. Vous avez aussi vu que la pelouse n'était pas simple à jouer, mais nous avons su gérer cela.

Durant toute la semaine de la préparation, on s'est appliqué. Il nous a juste manqué de la chance.

Osseni Tougouma (président UNSE)

On avait lancé le concept «Allons à Qatar 2022». On en a rêvé, mais le rêve s'est brisé. On n'est cependant pas découragé, car vu la prestation de l'équipe ce soir, le peuple burkinabè a compris qu'on a une équipe qui pourra bien nous représenter à la CAN et nous faire aller le plus loin possible.

Malgré la farouche opposition des Algériens, les quelques supporters burkinabè ont pu accéder au stade pour soutenir les Etalons. Vous avez vu que ce qui a été réservé aux supporters burkinabè n'est pas du tout honorable pour un pays de football comme l'Algérie.

Nous promettons une grande mobilisation pour la prochaine CAN. Ce que les joueurs ont produit augure des lendemains meilleurs. Nous prions que Dieu donne la santé et un mental fort à ces garçons pour surmonter tous les obstacles et aller à la CAN 2021.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X