Cote d'Ivoire: Etats généraux de l'assurance santé - Adama Kamara présente les défis à relever

17 Novembre 2021

Mettre tous les acteurs du paysage de l'assurance santé autour de la table pour réfléchir à l'émergence de solutions concrètes au profit de tous. C'est la visée des états généraux de l'assurance maladie qu'organise du 16 au 19 novembre 2021 l'Association des sociétés d'assurance de Côte d'Ivoire (ASACI).

A l'ouverture des travaux, ce 16 novembre à l'immeuble CRRAEUMOA au Plateau, le ministre de l'Emploi et de la Protection sociale, Adama Kamara, a présenté les défis à relever en vue de faire la mue de l'assurance maladie en Côte d'Ivoire.

Ce sont, a-t-il cité, l'optimisation de la gouvernance pour améliorer la soutenabilité financière tout en développant de nouveaux services ; le développement en lien avec les professionnels de la santé d'une offre de soins et de médicaments à la hauteur des exigence des populations ; l'amélioration de la collecte des cotisations surtout pour les acteurs informels et l'extension de l'assurance santé à toutes les populations. « Pour la Couverture maladie universelle (CMU), il s'agit de poursuivre et d'accélérer les enrôlements. Pour les assurances privées, il s'agit de développer les stratégies pour capter la classe moyenne », a-t-il expliqué au sujet de l'extension de l'assurance santé à toutes les populations.

Sur cette lancée, il a tenu à rappeler que de par la loi instituant la CMU, tous les systèmes existants de couverture maladie deviennent complémentaires. « Ainsi la souscription à un contrat d'assurance maladie est subordonnée à l'affiliation préalable à la CMU », a souligné le ministre Adama Kamara.

Pour lui, il est important que l'ASACI et la CNAM puissent convenir des mécanismes appropriés pour accélérer l'enrôlement effectif des assurés bénéficiant déjà d'une assurance santé. D'autant plus que la majorité des 3,2 millions de personnes enrôlées à la CMU sont des primo assurés. Président de l'ASACI, Mamadou Koné a indiqué que les assureurs prennent l'engagement, dans le cadre de ses assises, de renforcer la transparence de leurs offres d'assurance santé et d'accélérer la cadence de règlement des sinistres.

« A travers ces états généraux, notre association (... ) entend mettre l'écosystème de l'assurance santé en chantier au bénéfice de tous les acteurs à l'effet de trouver des solutions durables pour tous les usagers des hôpitaux, pharmacies, laboratoires ainsi que pour les bénéficiaires de polices d'assurance », a-t-il fait savoir.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X