Cote d'Ivoire: Refus d'un divorce à l'amiable, non au PPA-CI - Simone, un os dans la gorge de Laurent Gbagbo

DW
Simone Gbagbo
17 Novembre 2021

Laurent Gbagbo pensait répudier facilement et rapidement son épouse Simone. Pour lui, l'affaire allait être pliée en quelques jours. Mais, c'est mal connaître l'ancienne Première dame qui ne s'avoue pas vaincue.

Pour rappel, par le biais de ses avocats, l'ex-chef d'Etat avait saisi un juge aux affaires matrimoniales le lundi 21 juin 2021 pour introduire une demande en divorce. Conséquence, selon lui, « du refus réitéré depuis des années de Dame Simone Ehivet de consentir à une séparation à l'amiable ». Pour Gbagbo, dès cet instant, tout allait se passer comme une lettre à la poste.

Il était si optimiste quant à une suite rapide de l'affaire qu'il a commencé à s'afficher publiquement avec Nady Bamba, « sa petite femme ». On les a vus bras dessus, bras dessous à plusieurs occasions. Notamment à Daoukro chez Henri Konan Bédié en juillet dernier et sur le parvis de la cathédrale Sainte Anne de Gagnoa, à la levée de corps de la mère de son médecin personnel, Dr Blé Christophe, le vendredi 5 novembre 2021.

Pour consommer le divorce dans l'esprit de Laurent Gbagbo, des intellectuels et certains élus de la nation ivoirienne sont entrés dans la danse. Ces derniers qualifient déjà Simone Ehivet Gbagbo d'ex-épouse de l'ancien chef d'Etat. C'est ce qu'a fait Michel Gbagbo, fils de Laurent Gbagbo et député de Yopougon.

Dans une émission télé, il a qualifié l'ancienne Première dame d'ex-épouse et Nady Bamba, d'épouse de son géniteur. Cela a suffi pour susciter une réaction vigoureuse de maître Ange Rodrigue Dadjé, avocat de Simone Ehivet épouse Gbagbo. Dans un communiqué de presse, il s'est voulu très clair : « Monsieur Laurent Gbagbo et Madame Simone Ehivet Gbagbo demeurent encore mariés et ce, jusqu'à ce qu'un divorce soit prononcé par la Justice et revête un caractère définitif ».

Il va plus loin, en menaçant de traduire devant la justice toute personne qui qualifiera sa cliente d'ex-épouse de Laurent Gbagbo. Cette sortie sonne comme un avertissement de l'ancienne députée d'Abobo à son époux qui croyait avoir eu gain de cause. La fille de Moossou n'entend pas abdiquer si facilement.

En effet, l'ex-Première dame pouvait, pour faciliter les choses à son époux, accepter le divorce à l'amiable. Elle pouvait se dire : « de toutes les façons mon époux a choisi sa voie. Tout le monde l'a vu avec celle qu'il veut épouser. Lui et moi, ne sommes pas en de bons termes. Pour une autre, il m'a humiliée à l'aéroport, le 17 juin dernier. Je laisse tomber pour mener ma vie ».

Et le dossier était clos. Laurent Gbagbo aurait gagné dans ce cas. Mais c'est mal connaitre Simone qui veut aller jusqu'au bout du processus. Elle est donc prête à affronter la justice, tout en sachant que le divorce ne peut être prononcé qu'à la suite d'un long processus. En matière de procédure de divorce, le jugement n'est prononcé qu'à la suite d'un véritable marathon.

Avant le procès proprement dit, il y a la première phase qui est celle de la conciliation. Si cette étape échoue, la phase des auditions des deux parties s'ouvre. Le juge ordonne la séparation des corps pour espérer aboutir à récréer l'union au sein du couple. Si malgré cela, l'une des parties est déterminée à aller au divorce, le juge fait alors établir un acte de renvoi.

Dans ce cas, le tribunal est convoqué pour juger l'affaire. Le juge peut peut débouter le demandeur du divorce. Dans ce cas, le mariage subsiste. Il peut prononcer le divorce, avec toute la batterie qui suit (partage de biens). Toutefois, cette décision ne met pas fin à la procédure.

En effet, comme dans toutes les procédures judicaires, l'autre partie peut faire appel jusqu'à la Cour de cassation. Avec la sortie de Me Dadjé, on peut affirmer que l'ancienne Première dame entend utiliser toute la batterie dont elle dispose au plan juridique pour tenir le bon bout dans cette affaire.

Et si au bout du processus, le divorce venait à être prononcé, ce ne sera pas sans conséquences pour l'ex-chef d'Etat. Qui risque de perdre beaucoup de plumes dans cette affaire. D'abord de nombreux partisans ne lui pardonneront pas ce divorce. Déjà, plusieurs d'entre eux ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux à l'annonce de la procédure de divorce.

Pour eux, le moment était mal choisi. Par ailleurs, ils estiment que Simone Gbagbo, après tout ce qu'elle a représenté dans la vie de Laurent Gbagbo, mérite mieux. Sur le champ politique, les choses ne sont pas aisées pour celui qui se fait appeler le Woody de Mama par ses partisans.

Un autre piège, au plan politique Laurent Gbagbo est conscient de ce que représente son épouse dans son système. Ils sont tous deux membres fondateurs du Front populaire ivoirien. Ils ont fait ensemble le maquis. Tous deux ont contribué à l'implantation du parti à la rose sur l'ensemble du territoire national.

Plus qu'une épouse, Simone Gbagbo était un compagnon de lutte politique pour son époux. Elle était d'ailleurs vice-présidente de la branche du FPI qui soutenait Laurent Gbagbo. Ce dernier sait ce qu'elle représente dans le système. C'est à juste titre que Simone Gbagbo l'a démarché pour rejoindre son nouveau parti politique.

Malheureusement pour lui, Simone Gbagbo a dit non à Hubert Oulaye, président-exécutif. Elle veut certainement suivre sa voie. Cette attitude, comme la première, n'est pas sans conséquence pour Laurent Gbagbo. Qui sait mieux que quiconque les effets néfastes de ce refus poli. Car, personne n'est dupe. Simone Gbagbo a son monde dans l'entourage de son époux.

Cela s'est observé le samedi 23 octobre en Côte d'Ivoire. Ce jour-là, une semaine après son départ pour la République démocratique du Congo, l'ancienne première dame Simone Ehivet Gbagbo était rentrée au pays.

De nombreux sympathisants ont fait le déplacement à sa résidence pour une traditionnelle cérémonie d'accueil. Au premier rang des personnes qui avaient effectué le déplacement ce jour-là, se trouvaient Sekré Richard, Lazard Koffi Koffi, Emile Guiriéoulou, Maurice Laurignon.

Tous des pions essentiels dans le dispositif de Laurent Gbagbo qui ont décidé de faire chemin avec l'ex-Première dame. Avec eux, ils sont nombreux les visages connus ou peu connus qui, jusqu'à un passé récent, ne juraient que par le Woody de Mama. Aujourd'hui, ils ont tourné la page de ce dernier pour rouler pour Simone Gbagbo. La bataille pour la conquête du terrain entre les deux époux sera rude.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X