Cote d'Ivoire: Budget 2022/Affectation des fonctionnaires, lutte contre la fraude aux concours...

19 Novembre 2021

La ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l'Administration, Anne Ouloto a défendu, hier mercredi 17 novembre, le budget 2022 de son département, devant les membres de la commission des Affaires économiques et financières de l'Assemblée nationale. C'est un projet de budget qui s'élève à 28, 136 milliards de francs CFA.

Lors de ce grand oral, les députés ont soulevé plusieurs préoccupations relatives aux affectations des fonctionnaires qui se retrouvent pratiquement dans les grandes villes ainsi que la fraude aux concours d'entrée à la Fonction publique. Sur toutes ces questions Anne Ouloto a été on ne peut plus clair.

À la première préoccupation, elle a indiqué que c'est un défi pour son département d'arriver à redéployer les fonctionnaires et agents de l'Etat sur l'ensemble du territoire. Au titre des mesures déjà prises, elle a fait cas de la redynamisation du Conseil de discipline et de la moralisation de la Fonction publique en cours.

Pour elle, c'est une problématique qui appelle à la responsabilité et à la haute conscience des agents de l'État. Pour ce qui est des actions envisagées, Anne Ouloto annonce l'adoption d'un projet de loi portant statut général de la Fonction publique et l'organisation des journées de la Fonction publique.

Se prononçant sur la fraude aux concours d'entrée à la Fonction publique, elle est revenue sur les efforts déployés par son ministère pour y faire face. Il s'agit, entre autres, de l'adoption d'une charte d'éthique pour l'organisation des concours et de la fin des formations en présentiel pour éviter la proximité et le clientélisme.

Selon la ministre Anne Désirée Ouloto, le dispositif mis en place a permis d'obtenir quelques résultats encourageants. « Nous avons intercepté des listes. J'ai dit à mes collaborateurs que si un seul de ces noms figuraient sur les listes d'admis, je l'enlèverai moi-même. Finalement on n'a eu aucun nom parmi les listes interceptées sur les listes d'admis », a soutenu Anne Ouloto.

Quant à l'exercice auquel la ministre s'est soumise, il a reçu l'approbation des députés. Le secrétaire d'Etat en charge de la Modernisation de l'Administration publique, Brice Kouassi, s'est également prêté au jeu. Il a expliqué un pan important de son département qui est la digitalisation de l'administration. C'est dans ce cadre qu'il a annoncé l'intégration prochaine de la signature électronique dans les actes administratifs. Quant au projet de budget de son département, il est d'un peu plus de 4 milliards de francs CFA.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X