Niger: Le pays va acheter du matériel militaire à la Turquie, notamment des drones

L'information a été confirmée par les deux présidences à l'issue d'un entretien téléphonique, cette semaine, entre Recep Tayyip Erdogan et son homologue nigérien Mohammed Bazoum. Avec cette annonce, la Turquie confirme sa position d'acteur majeur sur le marché international des drones.

Le Niger devrait donc s'équiper en drones de combat turcs Bayraktar TB2, le modèle-phare de Baykar, la compagnie du gendre de Recep Tayyip Erdogan. Le pays prévoit aussi d'acheter des véhicules blindés et l'avion de formation Hürkuş, développé par l'entreprise publique Turkish Aerospace.

Dans un communiqué, la présidence turque salue une vente qui " augmentera les capacités des forces militaires et de sécurité " du Niger. La Turquie est particulièrement fière des succès à l'export de ses drones. Le mois dernier, Baykar se félicitait d'avoir signé des accords avec treize pays et de tirer plus de 70% de ses revenus des exportations. Le Qatar, l'Ukraine, l'Azerbaïdjan, le Maroc et la Pologne, entre autres, sont déjà clients.

Avec ce nouvel achat, la Turquie renforce un peu plus ses relations économiques avec le Niger. Les entreprises turques y ont décroché plusieurs contrats, dont un de 152 millions d'euros pour moderniser l'aéroport de Niamey et un autre de 38 millions d'euros pour le nouveau siège du ministère nigérien des Finances.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X