Libye: Le Premier ministre par intérim Abdelhamid Dbeibah candidat à la présidentielle

Le chef du gouvernement libyen Abdel Hamid Dbeibah

À la veille de la clôture du dépôt de candidatures à l'élection présidentielle libyenne, le Premier ministre par intérim s'est à son tour déclaré candidat. Abdelhamid Dbeibah aura donc attendu le dernier moment une semaine après ses principaux concurrents. Après Saif al-Islam Kadhafi ou l'ex-maréchal Khalifa Haftar, c'est une candidature controversée de plus à un mois de d'une élection toujours plus incertaine.

Selon la loi électorale en vigueur en Libye, une candidature ne peut être acceptée que si le candidat a quitté les fonctions officielles qu'il occupait trois mois avant le scrutin. Premier ministre par intérim en exercice, Abdelhamid Dbeibah n'aurait pas pu selon ce texte, se porter candidat.

La motion de censure du 21 septembre

Mais le chef du gouvernement a fait l'objet d'une motion de censure le 21 septembre dernier, votée par le Parlement de Tobrouk. Même s'il n'a pas quitté ses fonctions depuis, Dbeibah compte bien s'appuyer sur cette motion pour faire valoir son droit d'être candidat au yeux de la loi.

Tous les acteurs sont désormais réunis sur la ligne de départ, avec notamment à l'est Khalifa Haftar ex-chef de l'armée nationale libyenne, le chef du parlement Aguila Saleh et le fils de l'ancien dirigeant Saif al-Islam Kadhafi et à l'ouest Fatih Benchaga ex-ministre de l'intérieur et donc Abdelhamid Dbeibah.

Les affrontements ont cessé, les tensions remontent

Les deux camps ont cessé les affrontements armés il y a un peu plus d'un an mais les tensions remontent à l'approche de l'échéance présidentielle. La commission électorale doit encore valider les candidatures qui lui ont été présentées et au centre des débats à venir, la modification ou non de la loi électorale.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X