Ethiopie: Les rebelles avancent et les espoirs d'un cessez-le-feu s'éloignent

Radio Okapi
Des rebelles LRA.

En Éthiopie, les espoirs d'un cessez-le-feu s'éloignent malgré les nombreux efforts diplomatiques. La coalition de rebelles tigréens et oromos est désormais à moins de 200 kilomètres de la capitale, Addis Abeba.

Comme attendu, l'avancée des rebelles continue en direction d'Addis-Abeba. Les forces de défense tigréennes et leurs alliés oromos progressent au sein de la région Amhara. Ils se sont notamment emparés, dimanche 21 novembre, de la ville de Shewa Robit et se trouveraient désormais près du col de Debre Sina, à environ 190 kilomètres, au nord de la capitale éthiopienne.

Depuis deux semaines, l'Union africaine et les diplomates occidentaux tentent de mettre un terme à la guerre civile, mais rien n'y fait. Face à cette dégradation, plus rapide que prévu, les organisations internationales craignent l'isolement prochain d'Addis-Abeba. Les Nations unies ont ordonné aux familles de quitter le pays et l'Union africaine devrait faire de même plus tard dans la semaine, selon une source diplomatique. Plusieurs pays dont les États-Unis, avaient déjà demandé le départ de leurs citoyens, de peur que l'aéroport international ne puisse plus opérer dans les semaines à venir.

Quant à la France et à la Turquie, elles recommandent, elles aussi, aux ressortissants n'ayant pas besoin de rester en Éthiopie, de sortir du territoire le plus rapidement possible.

D'après un diplomate occidental, en poste dans la capitale éthiopienne, les pourparlers de ces derniers jours n'ont rien donné. Aucune des deux parties ne donne réellement l'impression de vouloir cesser les hostilités d'où l'accélération des opérations militaires.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.