Angola: Le pays recherche un partenariat pour le secteur agricole à Dubaï

Luanda — Le secrétaire d'État à l'Agriculture et à l'Élevage, João Bartolomeu da Cunha, a souligné le potentiel agricole de l'Angola lors du Forum du commerce et de l'investissement de l'Afrique FIN 2021 - Émirats arabes unis, où il recherche un partenariat pour le secteur.

A l'occasion, le responsable a évoqué les facilités qui permettent d'attirer les investissements étrangers.

Selon une note disponible à l'ANGOP, le responsable a présenté les facilités pour les hommes d'affaires intéressés à investir dans le pays.

Le secrétaire d'État dirige une délégation de son ministère aux Émirats arabes unis et mène un programme de travail, visant à rechercher des partenariats avantageux pour le pays.

Le Forum du commerce et de l'investissement FIN Afrique - EAU 2021 a réuni de grands esprits et des organisations engagées dans le développement du continent africain par le biais d'investissements étrangers directs (IDE) dans des secteurs clés tels que le pétrole et le gaz, l'énergie, la construction, la finance, l'agriculture et la technologie.

Dans son discours, le secrétaire d'Etat a salué le potentiel agricole du pays et les principaux domaines du secteur où des investissements peuvent être réalisés sans l'obligation de partenaires locaux.

Il a également souligné le rôle des pays africains dans le fait d'avoir des relations ou des réunions plus fréquentes pour mieux explorer les opportunités de chaque pays.

Les organisateurs du FIN Africa - Emirats Arabes Unis 2021 comprennent que la mondialisation est le résultat de transformations dans les domaines politique, économique, technologique et social.

Les entreprises multinationales et les intégrations économiques sont efficaces dans l'économie mondiale en créant une concurrence entre les pays.

Le commerce extérieur et l'investissement direct aident les pays en développement à faire face à la concurrence internationale en stimulant leur économie, ainsi qu'en augmentant la productivité et la capacité d'exportation.

Des sujets tels que " Clés pour attirer les investissements étrangers ", " Les obstacles à la croissance des investissements en Afrique ", " Effet des politiques gouvernementales sur les investisseurs " et " Législation et réglementation efficaces essentielles pour la croissance économique et des investissements " ont dominé les discussions.

" Croissance des investissements ", " Commerce international ", " Politiques de commerce et d'investissement ", " L'avenir du pétrole et du gaz dans une économie numérique " et " Sécurité alimentaire et menaces écologiques mondiales " ont également mérité l'attention des participants.

Ils ont également abordé " Les enjeux du numérique ", la problématique " Des énergies fossiles aux énergies renouvelables " et " Crypto-monnaie, blockchain et éthique juridique ".

Le secrétaire d'État João da Cunha a participé en tant qu'invité VIP à une réunion à l'Expo 2020 Dubaï sur " Stratégies innovantes pour une décennie difficile : Asie 2020-2030 ".

L'événement a compté sur la participation du ministre de la Tolérance et de la Coexistence des Émirats arabes unis, Cheikh Nahayan Mabarak Al Nhayan, qui a prononcé le discours d'ouverture, et du PDG de Dubai Cares, Tariq Al Gurg, du Coordonnateur résident des Nations Unies pour les Émirats arabes unis, Dena Assaf, et ldu président du Comité paralympique (APC), Majid-Usaimi.

C'est la deuxième fois que le secrétaire d'État à l'agriculture et à l'élevage se rend aux Émirats arabes unis, après avoir déjà dirigé une autre délégation entre août et septembre 2021, dans le but de promouvoir la diplomatie économique, de renforcer les liens d'amitié et de coopération entre l'Angola et ce pays du Moyen-Orient.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X