Congo-Kinshasa: Développement Agro-Industriel du Ngandajika - La BAD prête plus de 70 millions de dollars au pays

22 Novembre 2021

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (Bad) a accordé le 19 novembre, à Abidjan, un prêt de 70,76 millions de dollars à la République démocratique du Congo (Rdc) pour la mise en œuvre du Programme d'appui au développement agro-industriel du Ngandajika (Prodan) dans le centre du pays, selon un communiqué publié par l'institution le 21 novembre.

La source précise qu'il s'agit d'un financement du guichet concessionnel de la banque, du Fonds africain de développement (Fad), auquel le gouvernement congolais apportera environ 22,37 millions de dollars de contrepartie pour l'exécution du programme sur une durée de cinq ans, dans la province de Lomami, au centre du pays, à environ 1 390 kilomètres de Kinshasa.

Plus d'un million de personnes dont la moitié composée de ménages agricoles vivent dans cette province où l'agriculture fournit 65,5 % des emplois.

Au dire de Serge N'Guessan, directeur général de la Bad pour la région Afrique centrale, " ce programme répond au défi de l'insécurité alimentaire auquel la Rdc est confrontée ".

" En effet, malgré un potentiel de terres arables fertiles (80 millions d'ha dont seulement 10% sont exploités) et de conditions climatiques favorables (pluies régulières, températures et humidité favorables à l'agriculture, ensoleillement idéal, etc.), le pays fait face à un déficit alimentaire croissant estimé à 10,5 millions de tonnes de céréales par an, principalement du maïs et environ 7 millions de tonnes de produits vivriers divers ", explique-t-il.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X