Cote d'Ivoire: Amadou Koné défend les axes prioritaires de son département

23 Novembre 2021

Le projet de budget 2022, d'un montant total de 72 872 811 780 FCFA, pour le ministère des Transports a été approuvé à l'unanimité par la Commission des affaires économiques et financières (CAEF) de l'Assemblée nationale.

Défendant ce montant, le vendredi 19 novembre 2021 à l'Hémicycle, le ministre Amadou Koné a indiqué que ce budget permettra, d'une part, de poursuivre l'œuvre de modernisation du secteur des transports et, d'autre part, de contribuer de façon efficiente et efficace à la relance économique. Pour ce faire, il est reparti en trois programmes, à savoir, l'Administration générale, le transport terrestre et le transport aérien ; 12 actions et 95 activités. " Le programme Transport aérien concentre la part la plus importante (54%) des ressources allouées.

Cela s'explique par des appuis extérieurs importants (17 184 000 000 FCFA) se rapportant à des investissements majeurs, dont la mise en place d'un système de vigilance, d'alerte, de service climatique et météorologique aux usagers, et la construction du poste céréalier du Port Autonome d'Abidjan ", a justifié Amadou Koné. Ainsi, présentant les grands axes d'orientations de son département pour l'année budgétaire 2022, le ministre Amadou Koné a souligné qu'il s'agira d'améliorer la gouvernance dans le secteur des services des transports avec la poursuite du déploiement de la SOTRA à Yamoussoukro, San Pedro et Korhogo, ainsi que la mise à disposition de 100 bateaux-bus.

Il s'agira également de renforcer la sécurité et de la sûreté ferroviaire, routière, aérienne, maritime et fluvio-lagunaire ; renforcer la compétitivité et la facilitation des échanges économiques et commerciaux ; et améliorer l'accès des populations à des services de transport de qualité. Au titre du transport maritime et portuaire, ce sont 9 209 680 395 FCFA qui ont été alloués au secrétariat d'Etat en charge des affaires maritimes et portuaires pour l'exercice 2022.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X