Cote d'Ivoire: An 1 du décès de l'ex-président de la FIF - Tous unis autour de Sidy Diallo et pour Sidy Diallo, l'"immortel"

23 Novembre 2021

La famille du football ivoirien peu telle donc transcender ses divergences ? Eh oui, c'est possible ! Au nom d'un idéal, les acteurs peuvent bien s'asseoir ensemble, rire ensemble, parler, manger ensemble.

La démonstration a été faite, le samedi 20 novembre 2021, au stade de l'Université Félix Houphouët-Boigny à Cocody. Sans distinction et fortement mobilisé, le monde du ballon rond a célébré l'an 1 de la disparition de l'ex-président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Augustin Sidy Diallo, décédé le samedi 21 novembre 2020, du Covid-19.

A côté d'eux, des politiques venus se souvenir, une fois de plus, de l'homme "passionné de football, un homme qui a toujours aimé gagner" comme l'a mentionné l'ancien ministre des Sports Alain Lobognon dont les rapports avec le défunt n'ont toujours pas été paisibles. Mais qu'à ce ne tienne. Parce que "Sidy Diallo était un homme de tout le monde", dixit celui qui aura été son homme de confiance, son premier vice-président, par ailleurs président du comité d'organisation de l'hommage, Sory Diabaté.

Et il ne s'imaginait pas avoir bien dit. Parce que si "on doit retenir de Sidy Diallo sa disponibilité légendaire et surtout sa capacité à avoir une relation particulière avec chacun de nous", comme l'a souligné le viceprésident de l'Assemblée nationale, Adama Bictogo, Sidy Diallo est tout simplement "l'enfant de la Côte d'Ivoire, l'enfant du peuple".

Et ce ne sont pas le ministre du Commerce et de l'Industrie, Souleymane Diarrassouba, et aussi le vice-président de l'AFAD, Yacine Idriss Diallo, collaborateurs pendant plusieurs années à la FIFet le maire de Cocody Jean-Marc Yacé qui diront le contraire. Une vie au service d'autrui C'est donc une Côte d'Ivoire reconnaissante qui a tenu ainsi à lui rendre cet hommage si mérité.

Car tous les témoignages, en présence du patriarche Abdoulaye Diallo, père du défunt, de son épouse, de ses frères et ses sœurs, de ses enfants, de la grande famille Diallo dont fait partie la ministre Raymonde Goudou Coffie, gouverneure du district des Lacs, convergeaient tous sur son amour, sa passion pour le ballon. Des témoignages qui mettaient en exergue sa disponibilité à voler au secours de son prochain en détresse. Ce que n'a pas manqué de soutenir le vendredi 28 novembre 2020 lors de la levée de corps du défunt, le Premier ministre Hamed Bakayoko, lui aussi décédé le 10 mars 2021.

"On a parlé du grand entrepreneur, du passionné de football, mais moi je vais saluer la mémoire d'un grand homme, l'ami de tout le monde. Un homme serviable. Un homme qui aimait accompagner les autres, les aider", avait-il conté. C'était ainsi la vie d'Augustin Sidy Diallo. Une vie au service de la Côte d'Ivoire. Une vie au service de l'autre, pour le bonheur de l'autre. L'image donnée par la famille du football ivoirien ne pouvait qu'être le reflet de ce qu'a été l'ex-président de la FIF. Et c'est son fils, Abdoulaye Diallo, qui le décrit mieux.

"Nous retenons que nous avons une famille unie qui s'est retrouvée autour des valeurs du sport. Nous avons passé un bon moment ensemble. Nous n'avons pas tous la même vision, nous n'avons pas tous la même manière de penser le football, mais nous nous sommes retrouvés autour d'un ballon rond. Pour moi, l'union de la famille du football a retenu mon attention. Nous avons pu voir beaucoup d'acteurs du football (... ). J'espère que la famille du football va rester unie afin de continuer à écrire les belles pages du football ivoirien", a affirmé Abdoulaye Diallo.

Les anciens Eléphants vainqueurs du premier tournoi La commémoration de l'an du décès de Sidy Diallo a donné lieu à un tournoi auquel ont pris part quatre formations, les anciens Eléphants, l'Amicale des footballeurs de Yopougon, l'EDPSCI (équipe de la presse sportive) et la Team Sidy Diallo. Un tournoi remporté aux tirs au but par l'équipe des anciens internationaux composée de Cyrille Domoraud, d'Abdoulaye Traoré, Youssouf Fofana, Kader Keita, Aruna Dindane, Zezeto, Didier Drogba, Charles Dago,... Accrochés en finale par la formation de Yopougon (0-0), les vainqueurs du premier tournoi en hommage à l'ex-président de la FIF se sont imposés aux tirs au but (4-2).

La formation de la Presse sportive, dominatrice de la Team Sidy Diallo (2-1), en match de classement, termine la compétition à la 3e place. Un beau tournoi qui, aux dires du président du comité d'organisation Sory Diabaté, en plus de sa pérennisation, va s'internationaliser et réservé aux vétérans. "Je demande pardon à ceux à qui j'ai volontairement ou involontairement fait du tort pendant ma présidence. Je voudrais leur pardonner". Ce message, Sidy Diallo ne manque de le prononcer avant ces derniers instants sur ses terres. Et avec l'exploit qu'il a réussi de rassembler la grande famille du football, sa famille du ballon rond, on peut dire qu'ASD, comme l'appellent affectueusement ses amis, a pardonné à tous. Et tous lui ont pardonné tout.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X