Maroc: La prochaine visite à Rabat du ministre sioniste de la Défense, une menace pour toute la région

Alger — Le journaliste marocain Ali Lahrouchi a indiqué que la prochaine visite du ministre israélien de la Défense à Rabat, constituait une provocation flagrante et dangereuse à l'égard du peuple marocain qui rejette la normalisation et une menace pour toute la région, en particulier l'Algérie à cause de son opposition à l'intrusion de l'entité sioniste sur le continent africain.

Ali Lahrouchi a, dans ce sens, mis en garde contre les répercussions des accords de coopération miliaire que le régime du Makhzen s'apprête à signer avec l'entité sioniste, lors de la visite du ministre Benny Gantz à Rabat, mercredi et jeudi.

"Le Maroc devrait signer trois accords avec l'ennemi sioniste, pour renforcer la coopération bilatérale entre les deux parties, ce qui constitue une provocation flagrante et dangereuse à l'égard des sentiments du peuple marocain, qui rejette la normalisation", a-t-il déclaré dans une interview accordée au journal en ligne "Algerian Network News".

A cet égard, il a relevé que le régime du Makhzen n'a osé rendre publique la normalisation avec l'entité sioniste "qu'après avoir réussi à détourner l'attention du peuple marocain et à le disperser, entre ceux qui réclament du pain et du travail, ceux qui réclament des droits et des libertés et ceux qui ont été trompés par le prétexte fallacieux de la défense de la patrie".

M. Lahrouchi a, en outre, levé le voile sur "l'instrumentalisation par le régime marocain de la pandémie de Covid-19 dans le but d'imposer l'état d'urgence sanitaire afin de piéger et de réprimer l'ensemble du peuple marocain et de lui imposer les thèses de normalisation sous toutes ses formes".

"Les dangers du sionisme sur le royaume se sont manifestés à travers son ingérence dans les affaires marocaines, où tout un peuple a été écrasé en le mettant sous silence, en incarcérant le peuple libre dans les prisons de la honte et en assassinant certains d'entre eux par des méthodes brutales, sans que les organisations internationales ne bougent le petit doigt", a-t-il déploré.

Le Makhzen et l'entité sioniste se relaient pour porter atteinte à l'Algérie

Evoquant, par ailleurs, les prochains accords de coopération militaire devant être conclus entre le Makhzen et l'entité sioniste, M. Lahrouchi a souligné que ce qui confirme l'existence d'un réel danger pour le peuple marocain et toute la région, en particulier l'Algérie, est que "la normalisation s'est développée en un court laps de temps et est rapidement passée de la normalisation diplomatique à la normalisation militaire et de renseignement".

Pour étayer ses propos, le journaliste marocain a rappelé les dernières déclarations du ministre israélien des Affaires étrangères, dans lesquelles il s'en est pris à l'Algérie lors de sa visite à Rabat en août dernier, en évoquant ce qu'il a appelé l'"inquiétude" de l'entité sioniste au sujet du rôle joué par l'Algérie dans la région et son rapprochement avec l'Iran qui se trouve dans "l'axe du mal".

Dans ce contexte, il a fait savoir que l'entité sioniste et le régime du Makhzen "se relayent pour porter atteinte à la stabilité de l'Algérie", notant que "le Maroc, à travers sa mission diplomatique auprès des Nations unies, dresse un tableau noir de l'Algérie" alors que l'entité sioniste relaye ce qu'elle appelle à tort, "le rapprochement de l'Algérie avec l'Iran", afin de mener une attaque médiatique et psychologique dans le but de "légitimer" sa décision de l'agresser.

M. Lahrouchi a également évoqué des plans sionistes en Libye et Tunisie, destinés à amener ces deux pays à normaliser leurs relations avec l'entité sioniste.

Le journaliste marocain a appelé à "la vigilance, la sensibilisation et la mobilisation afin de renverser les agents du sionisme dans la région" et faire face à ces dangers.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X