Cote d'Ivoire: Promotion du tourisme - L'Unesco forme 20 jeunes aux techniques de guidage

Le mercredi novembre 2021, s'est ouvert un atelier de formation de 20 jeunes aux techniques de guidage dans un hôtel de Grand-Bassam. Cette formation initiée par l'Organisation des nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) prend fin ce vendredi 19 novembre 2021.

Au nombre de 20, ce sont 10 jeunes garçons et 10 jeunes filles qui sont visés par cet atelier. L'Unesco veut outiller ces guides, auxiliaires touristiques sur l'importance de leur métier et les attitudes nécessaires à adopter auprès des touristes et de leur communauté pour le développement touristique de Grand Bassam.

Maïmouna Camara, spécialiste du programme culture du bureau de l'Unesco à Abidjan, a prodigué des conseils et incité les jeunes gens à s'investir dans la valorisation des sites touristiques de la ville et par ricochet de toute la Côte d'Ivoire. " À la suite des inondations en 2019, la directrice de l'Unesco a dépêché un groupe d'experts avec des experts nationaux pour comprendre les causes profondes des inondations récurrentes dans la ville historique de Grand-Bassam. Il y a des recommandations qui ont été faites.

Et l'une de ses recommandations était de former ses jeunes-là qui sont guides touristiques sur le site du patrimoine mondial. L'Unesco dans le cadre de son partenariat avec la Norvège, a pu bénéficier d'un fonds de la Norvège pour renforcer les capacités des jeunes N'zyma et bien d'autres communautés pour qu'ils soient résilients dans la gestion des risques et catastrophes ", a dit Maïmouna Camara avant de préciser que la formation des guides touristiques est une priorité dans le plan de conservation des sites. " Dans le plan de conservation, quand on propose un bien sur la liste du patrimoine mondial, on propose le plan de conservation et de gestion qui va avec. Le dossier d'inscription est très technique. Le plus souvent, l'État propose un plan de conservation et de gestion quinquennal. La gestion et la promotion des sites touristiques sont prévues dans le dossier.

La formation des guides est donc une priorité. Nous avons cette approche culturelle des savoir-faire endogène ", a précisé Maïmouna Camara. Soumahoro Félicité, directrice Régionale du Tourisme et des loisirs du district d'Abidjan et des Grands Ponts a animé la formation aux côtés de Bouo Alain, conseiller adjoint du Tourisme au ministère du Tourisme et des Loisirs. " Il s'agit de leur (les jeunes, ndlr,) donner des outils pour leur permettre d'être de très bons guides, de pouvoir montrer des choses qui intéressent nos touristes, des choses vraies et vérifiables ", a dit Soumahoro Félicité. Les jeunes des communautés présentes dont la communauté N'zyma et Abouré qui ont fait montre de leur savoir-faire, ont bénéficié des conseils des anciens de leurs communautés et du directeur de la maison du patrimoine de Grand-Bassam, Dr Tizié Bi Koffi .

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X