Comores: Création d'une Coordination du dialogue national inter-comorien

Comores - Le Chef de l'Etat SEM Azali Assoumani

Aux Comores, un décret présidentiel faisant état de la création d'une Coordination du Dialogue National inter-comoriens, est paru hier mercredi 24 novembre au journal officiel.

Elle est chargée de conduire le dialogue de manière inclusive et participative afin de consolider l'unité du pays en vue de son développement socio-économique. Ce dialogue, d'abord voulu par l'opposition et boudé par l'exécutif, est en lui-même source de désaccords sur les prérequis nécessaires à sa mise en place.

La Coordination nationale du Dialogue inter-comorien est décrétée par le président quelques semaines après que l'Union Africaine l'y a encouragé dans un communiqué dans lequel elle mentionnait pour la première fois l'existence de détenus politiques aux Comores et la nécessité d'avancer sur le lancement du dialogue national.

Six mois plus tard, voilà que le chef de l'Etat signe un décret encadrant l'organisation de ce dialogue, qui, selon la version présidentielle, " est initié afin de créer les conditions propices à un climat d'apaisement ".

Natuk Mohamed, Premier secrétaire d'Ulezi se félicite que le président fasse preuve d'une certaine ouverture et dit rester attentif à la composition de cette coordination qui doit être multipartite pour assurer que les débats représentent toutes les tendances.

Les forces vives de l'opposition ont quant à elles, fini par saluer l'idée du dialogue mais ont signifié qu'Azali Assoumani ne pourrait pas en fixer seul, ni les règles ni les thématiques.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X