Afrique: DRC-Africa Business Forum - Le pays se positionne sur la fabrication de batteries au lithium

Ouverture officielle de RDC-Afrique Business Forum 2021 sur "Développer une chaine de valeur régionale autour de l'industrie des batteries électriques et un marché des véhicules électriques et des énergies propres", le 24 novembre à Kinshasa

La République démocratique du Congo (RDC) veut produire localement des batteries en lithium et développer une chaîne de valeur régionale autour des véhicules électriques et des énergies propres. C'est l'ambition folle affichée par les autorités qui ont ouvert, hier à Kinshasa, le DRC-Africa Business Forum.

Le DRC-Africa Business Forum, qui dure deux jours, est organisé en partenariat avec la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA). Félix Tshisekedi et son homologue zambien, Hakainde Hichilema ont ouvert la manifestation en présence de plusieurs officiels et des ministres délégués du Maroc et du Gabon.

La RDC se positionne comme la destination la plus compétitive du monde pour installer des usines de fabrication de batteries. Elle veut capter une partie des " 8.000 milliards de dollars " de revenus issus de la vente des véhicules électriques à l'échéance 2025, " 46.000 milliards d'ici 2050 ".

" Les engagements sont forts ! ", se réjouit Julien Paluku, ministre congolais de l'Industrie au micro de notre correspondant, Pascal Mulegwa. Nous étions en négociation déjà avec la Fédération des entreprises du Congo et avec la Gécamines, qui est la Générale des Carrières des Mines, pour que la première usine pilote soit basée à Lubumbashi. Et les entreprises minières sont prêtes à pouvoir approvisionner cette usine de production en matière première. Tous les financiers du monde ont signé l'engagement de pouvoir nous accompagner dans la mise en place de ce nouveau rêve.

Imaginez-vous que l'étude qui a été réalisée par Bloomberg démontre qu'investir en RDC coûte à l'investisseur 39 millions de dollars, alors qu'aux États-Unis le même investissement coûte 117 millions de dollars ! Donc ce sont des indicateurs comme ça que nous mettons à la disposition du monde, pour créer ce sentiment d'attraction vers la RDC. Et ce n'est pas moi qui le dis. C'est l'étude de Bloomberg qui est une organisation indépendante, que nous n'avons pas soudoyée pour qu'elle sorte des chiffres qui soient en notre faveur ! ".

Albert Yuma, le président de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), a demandé lors de cette cérémonie de s'assurer " dès le départ de la participation des nationaux au capital de ces entreprises communes ". Il prône un " protectionnisme africain " avant de " s'ouvrir aux autres ".

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X