Afrique: CAN 2022 - La CAF menace de délocaliser le match d'ouverture

Soccer, football
24 Novembre 2021

A 54 jours de la Coupe d'Africaine des nations (Can), le Cameroun inquiète sérieusement la Confédération africaine de Football (Caf) concernant l'organisation du tournoi.

Selon le secrétaire général de la caf, Veron Mosengo-Omba menace de délocaliser le match d'ouverture, si d'ici le 30 novembre 2021, le stade d'Olembe n'est pas disponible, le match d'ouverture aura lieu ailleurs. "Des dispositions sont d'ores et déjà prises dans ce sens, mais ce serait malheureux pour le Comité d'Organisation, pour la Caf et pour le Cameroun", a-t-il menacé.

En effet, dans un courrier adressé, le mercredi 17 novembre 2021, au Le ministre camerounais des Sports et de l'Education, Narcisse Mouelle Kombi, par ailleurs, président du Comité local d'organisation, le SG de la Caf s'est dit " navré de constater que malgré les nombreuses visites, notamment celle du Président Caf et de son vice-président, les promesses qui ont suivi, les actes n'ont pas suivi.

Le secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF), a émis de sérieuses inquiétudes entre autres sur le programme de maintenance des pelouses reste inconstant et le protocole Covid-19.

Initialement prévu pour être jouée en 2021, la Coupe d'Afrique des Nations aura bien lieu du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun. Le pays hôte accueillera les 23 autres nations qualifiées pour cette édition. Sur les réseaux sociaux, la Caf a diffusé une vidéo festive de la prochaine Can, en dévoilant Toghu, le ballon officiel de la compétition. Nommé "Toghu", nom d'un vêtement royal et traditionnel à motifs colorés et finement brodé des peuples grassfields de la région du Nord-ouest au Cameroun, il roulera sur tous les terrains lors de la prochaine compétition.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X