Afrique de l'Ouest: Projet commun entre le Sénégal et la Mauritanie - "Le gaz sera disponible en 2023", selon Mouhamed Limam

25 Novembre 2021

A ceux qui doutent de la capacité de British Petroleum (Bp), compte tenu de l'impact de la crise sanitaire lié à la pandémie de la Covid-19, à honorer ses engagements sur le projet gazier commun " Greater Tortue Ahmeyim " Mauritanie-Sénégal, le Directeur de la compagnie pétrolière britannique locale, Mouhamed Limam, a rassuré de la disponibilité du gaz en 2023.

" Le gaz du projet commun " Greater Tortue Ahmeyim " entre le Sénégal et la Mauritanie sera bel et bien disponible en 2023 ", a annoncé Mouhamed Limam, le directeur de British Petroleum Mauritanie, en marge du 2ème dialogue parlementaire de haut niveau Mauritanie-Sénégal qui s'est tenue le week-end dernier à Nouakchott. Dans le cadre du développement du projet, il a rappelé que " les partenaires de Bp comme la société nationale des hydrocarbures, " Kosmos Energy ", Petrosen travaillent d'arrache-pied afin que le premier gaz puisse être produit à partir de 2023 ". Il a estimé que " c'est beaucoup de travail en dépit de la covid 19 qui a impacté toute l'économie mondiale ".

Toutefois, " au Sénégal comme en Mauritanie, on a réussi à maintenir l'activité continue du projet. Et nous espérons que le gaz sera produit à cet horizon " a-t-il soutenu. Interpellé sur les travaux du navire flottant de production, de stockage et de déchargement (Fpso), il rappellera que " Kosmos Energy " a récemment cédé le Fpso du projet gazier Greater Tortue Ahmeyim (Gta)) à son partenaire et opérateur British petroleum (Bp) ". Si le coût exact de la transaction n'a pas révélé, il assure que " les travaux du Fpso continuent et la plateforme en cours de construction en Chine, devrait normalement être livrée à la fin de l'année prochaine en 2022 ".

En outre, il a informé qu'" on continue de travailler très dur la partie qui concerne les roches dont les travaux sont presque terminés et la partie qui concerne les caissons dont 13 ont déjà été installés avancent très bien. La construction du dernier caisson est en cours au niveau du Port autonome de Dakar. Nous espérons que le planning arrêté à 2023 sera respecté ". Il a enfin rassuré sur la transparence du contrat de concession gazière de partage de production entre les deux pays qui, selon lui, " est clair, public et on peut y avoir accès facilement ".

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X