Madagascar: Réouverture de Nosy-Be - Autorisation accordée pour les vols charter et les croisiéristes

Nosy-Be fait partie des régions qui ne vivent que du tourisme, alors que ce secteur a été le plus sinistré en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

" Conscient de cet état de fait, le gouvernement a décidé de procéder à la réouverture progressive des frontières de Madagascar, en commençant par l'aéroport d'Ivato, et ce, à raison de deux vols par semaine pour chaque compagnie aérienne assurant la desserte. L'objectif est de limiter le nombre des arrivées des touristes compte tenu de notre capacité d'accueil qui ne dépasse pas encore les 2 000 chambres à Antananarivo.

La capitale dispose également des moyens et de la logistique permettant de maîtriser le traitement et le contrôle des voyageurs entrant dans le pays face à cette pandémie. Nous allons maintenant procéder à la réouverture, mais toujours de manière progressive, de Nosy-Be à l'international ", a déclaré le ministre du Tourisme, Joël Randriamandranto, hier lors d'une conférence de presse dans ses locaux à Tsimbazaza.

Traçabilité contrôlée. Ainsi, " Une autorisation est accordée aux vols charter, ainsi qu'aux bateaux de croisière qui veulent débarquer à Nosy-Be. Ces premiers constituent des vols spécialisés transportant uniquement des touristes qui sont en voyage organisé. Ils sont facilement traçables puisqu'on connaît leurs hôtels de réservation, d'autant plus que nous sommes certains qu'ils ne vont pas quitter l'île aux Parfums dans le cadre de leur séjour à Madagascar.

Néanmoins, ces touristes internationaux devront respecter les mesures sanitaires, y compris le confinement dans leurs hôtels après avoir effectué le test PCR. Quant aux croisiéristes, ils ne visiteront l'île qu'en une seule journée. Ce sera en plus une visite guidée. Ils auront fait le test Covid-19 avant leur embarquement dans les bateaux de croisière. Leur parcours sera ainsi bien contrôlé ", a-t-il indiqué. Cette décision prise par l'Etat constitue une bouffée d'oxygène pour les opérateurs, voire même pour la population de Nosy-Be.

Plusieurs programmes. En revenant sur le cas des différents acteurs victimes de la crise sanitaire dans cette île, figurant parmi les destinations les plus prisées par les touristes, aussi bien nationaux qu'internationaux, le ministre de tutelle a rappelé que le gouvernement a mis en place plusieurs programmes pour les soutenir durant ces deux dernières années.

On peut citer, entre autres, le programme de formation "Miatrika Covid-19" au profit de milliers de personnes et le programme de co-financement pour les porteurs de projet, ainsi que le programme de travaux communautaires bénéficiant également à des milliers de personnes. Le ministre du Tourisme, Joël Randriamandranto, a également réitéré que la destination Nosy-Be fait partie des priorités du gouvernement. " L'île aux Parfums est toujours ouverte depuis la réouverture des frontières car les passagers peuvent, entre autres, prendre des vols intérieurs pour y accéder ", a-t-il conclu

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X