Congo-Kinshasa: A l'initiative du COREF- PROFIT-CONGO - Des responsables DAF des Ministères valident leur plan de formation

C'est une suite logique des jalons posés, quelques années passées, dans le souci de renforcer les fonctions financières et budgétaires des Ministères sectoriels.

A ce jour, douze ministères sectoriels, associant à eux, la Primature de la République, sont dotés d'une Direction Administrative et Financière par le décret n°15/043 du 28 décembre 2015 portant fixation du cadre organique des structures standards à compétences horizontales communes à toutes les administrations centrales des Ministères, Institutions et Services publics.

Cependant, la nécessité de la mise sur pied ainsi que la mise en œuvre d'un plan de formation axé sur le renforcement des capacités du personnel commis à ce service devenait de plus en plus urgente. C'est pour répondre à cet appel que le Comité d'Orientation de la Réforme des Finances Publiques (COREF), avec l'appui de la Banque mondiale, à travers le projet PROFIT-CONGO, a organisé un atelier de deux jours où les responsables de ces Directions ont passé au peigne fin et validé le plan de renforcement des capacités, tel que proposé par un Consultant extérieur. Cet atelier s'est clôturé ce mercredi 24 novembre 2021 dans la salle Yvonne Compéré, à Sultani Hôtel, à la Gombe.

Impression des participants

Ce plan de formation servira d'outil efficace permettant de combler les lacunes de compétences et le besoin en renforcement des capacités de tout le personnel de la Direction Administrative et Financière de chacune des institutions comptant en son sein cette Direction.

Présente à cet atelier, Angélique Nzeba, Directrice Administrative et Financière au Ministère des Finances, a salué l'initiative du COREF/ PROFIT-CONGO d'avoir associé les responsables DAF des Ministères pour que ceux-ci enrichissent le plan de formation dont la pertinence et la qualité ne font l'ombre d'aucun doute. Toutefois, elle a encouragé le COREF PROFIT-CONGO à finaliser, en un temps record, le plan de formation proposé en y intégrant leurs critiques et appréciations. "Mais également, nous pensons que ce plan de formation pourra réellement poser les jalons pour une migration maitrisée et réussie. Notre grand souhait serait de voir la mise en œuvre de ce plan de formation dans le meilleur délai pour arriver à migrer vers le budget-programme", a-t-elle dit.

Pour sa part, Joseph Pululu, Directeur Administratif et Financier au Ministère de la Fonction Publique, a exprimé sa satisfaction quant au plan de formation proposé par le Consultant, en soulignant par ailleurs que ce dernier a intégré les besoins qu'ils ont exprimés lors de leurs échanges dans chacune des directions respectives.

"Ces besoins ont été du moins repris en terme des modules. Des modules des droits communs, du métier et du développement personnel. Leur mise en œuvre va nous permettre de combler les lacunes dans le cadre de la migration au budget-programme qui est une nouvelle donne en RDC".

Ce plan de formation, a-t-il déclaré, va à la fois être profitable aux Directeurs des DAF et à tout leur personnel. Il a renchéri ses propos en affirmant que tous les Directeurs Administratifs et Financiers comptent sur l'appui du COREF/ PROFIT-CONGO pour entreprendre des démarches auprès des partenaires financiers qui appuieront l'exécution de ce plan de formation.

Il sied de préciser que le mot de clôture a été prononcé par M. Jean-Baptiste Veko, Assistant technique au COREF, au nom du Coordonnateur National Godefroid Misenga Milabyo.

Quid des DAF en RDC ?

En effet, depuis le 13 juillet 2011, la République Démocratique du Congo s'est dotée de la loi n°11/011 relative aux finances publiques, "LOFIP" en sigle. Ladite loi introduit des innovations importantes dans la gestion des finances publiques en RDC, à savoir : la budgétisation fondée sur une logique de résultats au moyen de budget-programme ainsi que la déconcentration de l'ordonnancement.

Pour ce faire, il avait été institué les services des Directions Administratives et Finances dans des Ministères par le Décret n°15/043 du 28 décembre 2015 portant fixation du cadre organique des structures standards à compétences horizontales communes à toutes les administrations centrales des Ministères, Institutions et Services publics, l'objectif étant de renforcer les fonctions financières et budgétaires des ministères sectoriels.

Conformément à la logique de la gestion axée sur les résultats, les Ministères sectoriels deviennent Ordonnateurs des dépenses. Ils ont désormais le pouvoir d'engager, de liquider et d'ordonnancer les dépenses nécessaires à l'atteinte des résultats pour lesquels ils sont redevables.

C'est dans cette perspective de la déconcentration de l'ordonnancement que les Directions Administratives et Financières ont été créées dans les ministères par le décret n°15/043 du 28 décembre 2015 portant fixation du cadre organique des structures standards à compétences horizontales communes à toutes les administrations centrales des Ministères, Institutions et Services publics, l'objectif étant de renforcer les fonctions financières et budgétaires des ministères sectoriels.

A ce jour, douze ministères sectoriels sont dotés des DAF. Il s'agit de la Primature, des Ministères de l'Enseignement Primaire Secondaire et Initiation à la Nouvelle citoyenneté, de la Santé publique, de l'Agriculture, du Développement Rural, des Infrastructures et Travaux Publics, du Portefeuille, du Plan et suivi de mise en œuvre de la révolution de la modernité, du Budget, des Finances, de la Fonction Publique et de celui de l'Environnement.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X