Angola: La conférence sur les diamants entend capter l'intérêt des multinationales du secteur

Saurimo (Angola ) — Le secrétaire d'État aux Ressources minérales, Jânio da Rosa Victor, a déclaré ce jeudi, à Saurimo (Lunda Sul), qu'attirer l'intérêt des entreprises multinationales dans le secteur du diamant est l'un des principaux objectifs de la I Conférence internationale sur les diamants .

S'adressant à l'ANGOP, le gouvernant, également porte-parole de la conférence, a indiqué que la rencontre servira à présenter aux hommes d'affaires nationaux et internationaux le potentiel du diamant produit dans la région, ainsi qu'à permettre un plus grand échange d'équipements utilisés pour son extraction.

Il a également souligné qu'il est nécessaire de montrer aux hommes d'affaires internationaux les conditions disponibles ou créées par l'Exécutif dans le Pôle de Développement Diamantifère de Saurimo, où sont attendus davantage d'investisseurs, spécialistes de la taille, entre autres services.

Abordé sur le choix d'organiser l'événement à Saurimo, il a fait savoir que l'objectif est essentiellement de redonner vie à la circonscription, en attirant un plus grand nombre d'investisseurs étrangers, afin de contribuer au développement du secteur et de créer des emplois pour les jeunes.

Un autre gain de la tenue de la conférence concerne la stabilité et la transparence que l'Exécutif angolais veut transmettre aux investisseurs, assurant la confiance que le pays est ouvert à des investissements solides, ainsi que les modalités de commercialisation de la pierre précieuse.

Jânio Victor a également mentionné que pendant la conférence, en marge de la même, divers artefacts produits par des artistes locaux, de la cuisine régionale, de la musique traditionnelle et d'autres attractions seront exposés, qui visent à refléter la réalité socioculturelle du peuple Cokwe et au-delà.

Avec la devise " Angola : destination pour un investissement durable dans l'industrie du diamant ", pendant trois jours, les intervenants d'Angola se concentreront sur les revenus de l'industrie du diamant au cours des cinq dernières années, les méthodes et la disponibilité des données, la recherche géologique, les résultats des zones à potentiel minier, les défis et les impacts sur les communautés.

Des sujets tels que l'exploration minière et le développement de projets diamantifères en Angola, les gisements primaires et secondaires, la prospection, l'analyse du marché du diamant, la recherche sur les tendances des bijoux et les données de laboratoire, le marché boursier, l'avenir du marché, le financement durable pour l'industrie minière en transformation, entre autres, seront également au menu de la rencontre.

L'événement mettra en vedette des conférenciers experts nationaux et étrangers, ainsi que des représentants de plusieurs banques commerciales invitées.

En Angola, les premiers enregistrements de la présence de diamants ont été vérifiés en 1590, tandis que les premiers cristaux classés comme diamants ont été découverts en 1909.

En 1912, les preuves de l'existence de diamants dans le pays se multiplient, lorsque deux géologues liés à la société " Forminiére " découvrent sept diamants dans le ruisseau Mussalala, à Lunda Norte.

La même année, la compagnie de recherches minières d'Angola (PEMA) est créée. Les premières explorations diamantifères ont eu lieu dans la rivière Chicapa et ses affluents.

Pour cette année, l'Angola espère atteindre la production de 9 millions de carats de diamants.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X