Angola: L'ambassade au Brésil veut se rapprocher de la communauté angolaise

Luanda — L'ambassadeur d'Angola au Brésil, Florêncio de Almeida, a déclaré à Brasilia que l'amélioration continue des relations avec la communauté angolaise résidant dans ce pays d'Amérique du Sud est une priorité pour la mission diplomatique.

Selon un communiqué parvenu vendredi à l'ANGOP, le diplomate angolais, qui s'exprimait lors d'une réunion de consultation avec des leaders communautaires de différents États brésiliens, a défendu la nécessité d'un dialogue permanent entre la mission diplomatique et la communauté angolaise, estimant que c'est un impératif pour une saine coexistence humaine.

Lors de la réunion, une analyse a été faite sur la qualité des services fournis par l'ambassade et les niveaux de satisfaction de l'assistance consulaire aux citoyens angolais.

A l'occasion, il a été recommandé l'amélioration des canaux d'interaction, la réactivation de la plateforme numérique de la mission diplomatique, la création de conditions techniques pour le traitement en ligne de la documentation, ainsi que le développement d'autres actions propices à l'harmonie et au bien-être de la diaspora angolaise au Brésil.

A l'issue de la rencontre, l'ambassadeur Florêncio de Almeida a annoncé, sous peu, qu'un séminaire se tiendrait sur les procédures liées à l'inscription électorale et à la tenue des élections générales de 2022.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X