Afrique: Coupe de la CAF (2è tour préliminaire additionnel) - La RS Berkane au Rwanda pour défier l'APR

Kigali — La délégation de l'équipe de la Renaissance de Berkane est arrivée, vendredi soir à l'aéroport international de Kigali, en prévision du match qu'elle disputera, dimanche, face à l'Armée patriotique rwandaise (APR) dans le cadre de la première manche du deuxième tour préliminaire de la Coupe de la CAF.

Les Berkanis, qualifiés sans difficultés pour le second tour préliminaire additionnel de la Coupe de la CAF, défieront la formation rwandaise coachée par le belgo-marocain Mohammed Adil Erradi, pour accéder à la phase de groupes de la compétition.

Ce match barrage se tiendra au stade Amahoro dans la capitale rwandaise.

Invincibles dans la Botola Inwi D1 pendant 11 journées, les hommes de Florant Ibenge, en pleine confiance, ont visiblement la faveur des pronostics face à leurs homologues rwandais, 14 fois champions du Rwanda.

Le club de l'Oriental, qui compte une des lignes d'attaque les plus performantes de la Botola avec pas moins de 14 buts inscrits en 11 matchs, vise à accomplir un résultat favorable au match aller en prévision de la manche retour, prévue le dimanche 5 décembre à Berkane.

Le Renaissance de Berkane reprend ainsi la course pour le titre de cette édition, un mois après avoir étrillé les Tunisiens de l'US Ben Guerdane lors du second tour préliminaire de la Coupe de la CAF.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X