Afrique du Nord: Relations algéro-françaises - Le retour à la normale conditionné à un traitement d'"égal à égal"

Alger — Le retour à la normal des relations algéro-françaises ne se fera que sur la base d'un traitement d'"égal à égal", a affirmé vendredi le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

"Le retour à la normale des relations algéro-françaises est inéluctable, mais à des conditions. L'autre partie doit comprendre que le traitement d'égal à égal n'est nullement une provocation, mais plutôt un garant de la souveraineté d'un pays, arrachée au prix de 5.630.000 de martyrs tombés au champs d'honneur entre 1830 et 1962", a indiqué le Président Tebboune lors de son entrevue périodique avec les représentants de médias nationaux, diffusée vendredi soir,

"Les relations entre les deux pays doivent désormais obéir à un traitement d'égal à égal...L'Algérie ne tolérera aucun diktat", a affirmé le Président Tebboune qui a souligné que "l'établissement de relations avec la France ne sera pas synonyme de placement sous sa tutelle".

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X