Afrique du Sud: Covid-19 - Un nouveau variant détecté en Afrique du Sud baptisé "Omicron"

Geneve — Un nouveau variant du coronavirus détecté pour la première fois en Afrique du Sud, baptisé "Omicron", a été classé "préoccupant" vendredi par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

"Le variant B.1.1.529 a été signalé pour la première fois à l'OMS par l'Afrique du Sud le 24 novembre 2021 (...). Ce variant présente un grand nombre de mutations, dont certaines sont préoccupantes", a déclaré dans un communiqué un groupe d'experts chargé par l'OMS de suivre l'évolution de la COVID-19, qui s'est réuni vendredi à Genève pour évaluer le nouveau variant.

"L'Afrique du Sud a demandé la convocation de cette réunion d'urgence afin de discuter des implications du nouveau variant", a indiqué le porte-parole de l'OMS Christian Lindmeier, soulignant que le nouveau variant était classé "préoccupant" et baptisé "Omicron" indique l'agence de presse Chine Nouvelle.

Selon l'OMS, l'Afrique du Sud connaît une nouvelle hausse des contaminations ces dernières semaines, avec 3.498 nouveaux cas pendant la semaine du 15 au 21 novembre, soit une hausse de 82% de nouvelles infections par rapport à la semaine précédente.

L'OMS a déconseillé aux pays d'imposer des restrictions de voyage liées au nouveau variant. "À ce stade, la mise en œuvre de mesures relatives aux voyages est déconseillée", a déclaré vendredi M. Lindmeier lors d'un point de presse à Genève, avant la réunion du groupe d'experts .

Pour lui, "il nous faudra quelques semaines pour comprendre l'impact de ce variant. Les chercheurs travaillent pour mieux comprendre les mutations et ce qu'elles pourraient signifier en termes de transmissibilité ou de virulence du variant, et quelles pourraient être les effets sur les outils de diagnostics, les traitements et les vaccins ".

Près de 100 séquençages du variant ont été signalés depuis le 11 novembre dernier et les premières analyses montrent que ce variant présente certaines mutations qui doivent faire l'objet d'études plus approfondies, toujours selon l'agence onusienne.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X