Congo-Kinshasa: L'ancien ministre Willy Bakonga libéré

L'ancien ministre congolais de l'Éducation Willy Bakonga a été libéré jeudi soir. Une information confirmée à RFI par ses avocats. Mis en cause dans l'affaire des cent jours - affaire de détournement de fonds publics dans laquelle des membres du gouvernement Tshishekedi ont été impliqués - Willy Bakonga avait été condamné en avril dernier à 3 ans pour blanchiment d'argent, mais il est aujourd'hui libre.

►Les circonstances de la libération de Willy Bakonga sont encore floues. Si jeudi des rumeurs de grâce présidentielle ont circulé, lorsque RFI a contacté la porte-parole adjointe de la présidence Tina Salama, celle-ci a affirmé qu'il n'existait aucune ordonnance spécifique au nom de Willy Bakonga.

Même son de cloche pour la ministre de la Justice Rose Mutombo. Elle a certifié jeudi matin ne pas être au courant d'une quelconque procédure de libération.

De leur côté, les avocats de l'ancien ministre de Joseph Kabila et de l'actuel président Félix Tshishekedi n'ont pas souhaité faire de commentaires. Seul Maître Ruffin Lukoo a exprimé sa satisfaction, son client peut désormais jouir " librement de son droit naturel à retrouver sa famille et à préparer sa défense ", a-t-il dit.

Car malgré sa libération, Willy Bakonga n'en a pas encore fini avec la justice congolaise. Sa condamnation d'avril dernier portait sur un blanchiment de capitaux. Il avait quitté le pays quelques mois plus tôt avec plus de 10 000 dollars en poche. Mais il n'a en revanche pas encore été jugé pour le délit initial, c'est-à-dire le détournement supposé de cet argent.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X