Afrique: Nouveau variant Covid-19 - L'Afrique australe mise en quarantaine

Après la découverte d'un nouveau variant de la covid-19 en Afrique du Sud, jugé " préoccupant " par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), de nombreux pays ont décidé de fermer leurs frontières aux ressortissants de cinq autres pays d'Afrique australe (Botswana, Lesotho, Mozambique, Namibie et Zimbabwe).

Baptisé " Omicron ", le variant de la covid-19, scientifiquement désigné sous l'appellation B.1.1.529, affole la planète et isole l'Afrique du Sud, où il a été découvert. De plus, des cas de contamination ont déjà été identifiés, notamment en Belgique, chez un voyageur arrivé d'Égypte le 11 novembre dernier.

En Europe, le variant Omicron a été détecté en Belgique. Un cas a également été signalé à Hong Kong, un en Israël sur une personne revenue du Malawi, et un autre au Botswana. De nombreux pays européens dont le Royaume-Uni, la France, l'Italie ou la Suisse ont interdit les vols en provenance d'Afrique du Sud et des pays voisins.

De son côté, l'Union européenne a recommandé de suspendre tous les voyages en provenance d'Afrique du Sud et de six autres pays de la région. Plusieurs États arabes, dont l'Arabie saoudite, ont annoncé fermer leurs frontières aux voyageurs de la région. Le Brésil leur a emboîté le pas.

Le Canada et les États-Unis ont annoncé interdire l'entrée sur leur sol aux voyageurs en provenance d'Afrique australe, alors que le Japon va durcir ses restrictions d'entrée, avec notamment dix jours d'isolement pour les personnes en provenance de cette zone.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a indiqué que l'Union européenne recommandait aux États membres de suspendre leurs vols depuis et vers l'Afrique australe.

L'OMS a qualifié le variant B.1.1.529 de " préoccupant ". Elle a annoncé que ce variant serait désigné par la lettre Omicron (petit " o " en grec). Selon le groupe d'experts de l'OMS, les données préliminaires de ce variant, dont l'identification a été annoncée le 25 novembre en Afrique du Sud, suggèrent qu'il présente " un risque accru de réinfection " par rapport aux autres variants, dont le Delta, dominant et déjà très contagieux.

L'agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré qu'elle avait besoin de plus de détails pour voir si la souche, qui présente de " nombreuses mutations ", pourrait échapper aux quatre vaccins actuellement autorisés au sein de l'Union européenne.

" Nous surveillons de près le variant B.1.1.529 nouvellement apparu, qui présente de nombreuses mutations dans la protéine de pointe de la covid-19 ", a déclaré l'EMA, dont le siège se situe à Amsterdam, dans un communiqué.

Lors d'une conférence de presse, le ministre sud-africain de la Santé, Joe Phaahla, a exprimé ses regrets. Il estime que la décision prise par de nombreux pays d'interdire l'entrée sur leur territoire des voyageurs en provenance d'Afrique du Sud est " injustifiée "

" Certains dirigeants cherchent des boucs émissaires pour résoudre un problème qui est mondial ", a-t-il poursuivi, évoquant " des réactions instinctives de panique ".

Joe Phaahla pense que de telles mesures " draconiennes ", qui impactent notamment le secteur du tourisme, " pourraient inciter les pays à ne pas signaler la découverte de prochains variants pour ne pas être sanctionnés ".

" Les informations sur ce nouveau variant montrent que cette pandémie ne prendra pas fin sans vaccinations au niveau mondial ", a déclaré le président américain, Joe Biden, dans un communiqué, appelant aussi à donner plus de vaccins aux pays pauvres.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X