Angola: Fonction publique - L'âge limite supérieur pour le recrutement par concours externe en étude

Luanda — L'exécutif angolais pourrait augmenter l'âge limite d'admission à la fonction publique de 35 ans (actuels) à 45 ans, a annoncé ce vendredi, à Luanda, le secrétaire du Président de la République pour la réforme de l'État, Pedro Fiete.

Le responsable s'est exprimé lors de la séance de consultation publique sur le projet de loi de base de la fonction publique, un forum promu par le ministère de l'Administration publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MAPTSS).

Le projet de loi, selon Pedro Fiete, élimine le mécanisme de transition automatique du personnel embauché par concours public au personnel définitif, établissant la nullité, en plus d'augmenter le congé de paternité et d'accueil d'enfant de 2 à 5 jours.

Au cours de la réunion, la question du renforcement des droits des fonctionnaires a également été débattue, à un moment où la réduction de la période probatoire pour l'admission des cadres est également attendue.

L'instrument juridique établit également le droit de promotion automatique aux fonctionnaires qui ont évolué dans leurs niveaux académiques, ainsi que la réduction du temps de travail en présentiel de 8 à 7 heures et l'introduction du télétravail dans la fonction publique.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X