Algérie: Locales - Légère hausse de l'affluence des électeurs dans l'Est du pays

Une électrice algérienne lors des élections locales anticipées du 27 novembre 2021

Constantine — Le scrutin pour les élections locales a enregistré en début d'après-midi "une légère hausse" de l'affluence des électeurs dans les wilayas de l'Est dans les centres de vote, comparativement à la matinée, dans le respect des mesures préventives de lutte contre la Covid-19, ont constaté les journalistes de l'APS.

Une augmentation légère de l'affluence a été constatée par l'APS dans les centres "Youm El Ilm" et "Mohamed El Ghazali" de la ville de Constantine ainsi que dans les centres "Saâd Guellil" et "Lakhdar Miroud" des unités de voisinage 2 et 16 de la circonscription administrative Ali Mendjeli.

Timide voire moyenne dans la matinée, l'affluence des électeurs dans les centres de vote de Batna s'est ranimée dans l'après-midi comme cela a été observé dans les centres "Zitari Mohamed" de la ville de Tazoult et "chahida Fatima-Zahra Guidoumi" du chef-lieu de wilaya où des files d'attente se sont formées devant les bureaux de vote pour hommes.

Dans une déclaration à l'APS, Karim Adel Amraoui qui venait d'accomplir dans ce dernier centre son devoir électoral en compagnie de son épouse Abla Saïghi et de leur enfant de 11 ans, a affirmé nourrir "un grand espoir dans la nouvelle Algérie", confiant avoir amené sciemment son fils pour "enraciner en lui l'esprit nationaliste".

A Annaba, le scrutin a connu un regain d'affluence des électeurs à travers les centres de vote dont celui d'"Ibn Badis" du centre-ville et ceux d'El Bouni et El Hadjar, où l'afflux notamment des électrices a été perceptible.

Dans la wilaya de M'sila, l'affluence des femmes a été manifeste durant l'après-midi même si le vote des électeurs dans les grandes villes à l'instar de M'sila, Boussaâda, Sidi Aïssa et Magra demeure "timide" contrairement aux villages et dechras ou la participation des électeurs est acceptable.

A Mila qui a connu également une augmentation de l'affluence des électeurs, Amar Chirouf qui a voté ainsi que les membres de sa famille dans le centre de "Midoukali Boukhemiss" de la commune de Sidi Khelifa, a déclaré à l'APS être venu "soutenir les candidats dont les programmes ont été convaincants", souhaitant que ces derniers sauront "honorer leurs promesses dans le cas où ils sont élus" et contribuer au développement de cette commune aux faibles ressources et insuffisamment dotée en équipements publics.

Dans la wilaya d'Oum El Bouaghi, l'affluence des électeurs a été disparate d'une région à une autre, comme au chef-lieu de wilaya qui a enregistré une affluence "moyenne" des citoyens dans les centres de vote, tandis que dans les villages voisins dont celui de Sidi R'ghiss, la participation des femmes a été "notable".

Une même tendance a été relevée à Jijel, où 11 bus ont été réservés au transport des citoyens résidant dans les zones montagneuses et reculées vers les centres de vote des communes de Chekfa, Sidi Abdelaziz et El Aouana, a-t-on appris auprès de la délégation de wilaya de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).

L'affluence des citoyens vers les urnes reste à cette heure "moyenne" également dans la wilaya de Skikda comme cela a été observé au niveau des centres "Seddik Benyahia" et "Abdelhamid Ibn Badis" du chef-lieu de wilaya.

Dans les centres de vote de Guelma, le taux de participation aux élections des assemblées communales est passé de 4,69 % à 10h30 à 14,67 % à 13h00 et, pour l'assemblée de wilaya, de 4,63 % à 14,34 % pour un corps électoral composé de 377.884 inscrits, selon les données recueillies par l'APS auprès de la délégation de wilaya de l'ANIE.

Dans les wilayas de Bordj Bou Arreridj, Tébessa, Biskra, Sétif, Souk Ahras, El Tarf et Khenchela, le scrutin se poursuit normalement empruntant également une courbe légèrement ascendante comparativement à la matinée.

Plusieurs électeurs ont exprimé à l'APS leurs espoirs en "un avenir meilleur pour l'Algérie" considérant que le vote "est un devoir national avant d'être un droit".

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X